Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Autres Actus
50é anniversaire de la mort de Che Guevara : Le CNCM sur les traces du plus grand révolutionnaire de tout les temps

Pour la 50eme anniversaire de la mort de Ernesto Che Guevara de la Serna, assassiné dans la forêt Bolivienne un 09 Octobre 1967, le Centre National de la Cinématographie du Mali (CNCM) est en train de réaliser un film documentaire sur l’homme, sa vision, son combat teinté des témoignages vivants d’hommes et de femmes qui ont épousées les idéaux de l’icône qu’était le Che.

Les journalistes ont eu droit à l’avant première du film documentaire le lundi 09 Octobre 2017 afin d’apporter les dernier réglages. C’était en présence du Directeur du CNCM Moussa Diabaté et du réalisateur Seydou Koné et devant plusieurs invités dont des ex étudiants maliens de Cuba.

Plus grand révolutionnaire de tout les temps et ayant marqué le monde de son empreinte, Ernesto Rafael Guevara de la Serna dit le Che après avoir quitté son Argentine natal pour rejoindre le Cuba afin d’aider Fidél Castro et le peuple Cubain à déraciner le régime dictatorial instauré par Fulgencio Batista. C’est après cette aventure couronnée de succès grâce à la dextérité et à la combativité du Che qu’il commença un long périple à travers le monde qui le conduit au Mali du président Modibo Keita en 1964. Le film documentaire sur le Che s’appesantit plus sur le passage d’Ernesto Che Guevara au Mali via les témoignages d’hommes et de femmes qui ont épousées les idéaux du plus grand révolutionnaire. Le film documentaire réalisé par Seydou Koné est une tribune offrant l’occasion à ces hommes politiques, de la société civile et du citoyen lambda de se prononcer sur la vie de l’homme, de sa vision et de son combat pour un monde juste. Seydou Badian Kouyaté qui a rencontré le Che lors de sa visite au Mali rapporte qu’il était un homme exceptionnel animé par la ferme intention de libérer les peuples opprimés des griffes des oppresseurs. Il a fait savoir que le Che a visité le Mali en tant que ministre de l’Industrie de Cuba et que c’est lui-même qui servait de pilote dans l’avion qui l’a amené à Bamako. Dans la capitale malienne, le Che qui était surtout l’ami des pauvres à demander à rencontrer le bas peuple car à ses dires c’est en compagnie de ces gens qu’il prenait le pouls des villes qu’ils visitaient affirme l’écrivain malien. « 50 ans après sa mort, les idéologies du Che continuent de servir » affirme-t-il. A sa suite, Mme Sy Kadiatou Sow, Aminata Dramane Traoré, Oumar Mariko, Djiguiiba Keita dit PPR, Mohamed Ali Bathily dit Ras Bath, des étudiants maliens qui ont étudiés à Cuba, des taximans, motocycliste se sont tous exprimés sur le bref passage de l’homme dans ce monde qu’il voulait changer mais qui a été lâchement assassiné un 09 Octobre 1967 en Bolivie. Un alléchant débat a suivi la projection du film afin de le peaufiner avant de le présenté au grand public.

Moussa Samba Diallo

Le Républicain du 12 Octobre 2017

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2016 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés