Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Le Républicain
Assemblée générale de l’Union des conseils économiques et sociaux d’Afrique : Le Sénégal passe le témoin au Mali pour un mandat de 2 ans

Le Mali a abrité, les 10 et 11 octobre 2017, à l’Azlaï Hôtel Salam, les travaux de l’Assemblée générale ordinaire de l’Union des conseils économiques et sociaux d’Afrique (UCESA) sur le thème : « Environnement et sécurité », en présence de la présidente sortante de l’Union, Mme Aminata Tall du Sénégal et des présidents et chefs de délégation des Institutions similaires dans 13 pays sur 18 au total.

A l’issue ces travaux de deux jours, l’Assemblée a élu le président du Conseil économique, social et culturel du Mali (CESC), Dr. Boukassoum Haïdara à la tête d’un nouveau bureau de l’UCESA pour un mandat de 2 ans. Par ailleurs, elle a décidé, à l’unanimité, d’élever la présidente sortante de l’UCESA, Mme Aminata Tall, présidente du Conseil économique, social et environnemental du Sénégal au rang de présidente d’honneur pour la bonne marche de l’Union.

A la fin des deux jours de travaux d’intense, le rendez-vous de Bamako des présidents et chefs de délégation de l’UCESA a formulé plusieurs résolutions et recommandations sur le thème : « Environnement et sécurité ». Sur le plan environnemental, il s’agit notamment de veiller à l’application des textes nationaux en matière de l’environnement ; de promouvoir et vulgariser l’utilisation des énergies propres (gaz domestique, énergie solaire, éolienne etc…) ; d’intégrer dans les cursus de formation, les notions de réduction des risques de catastrophes, de protection et de gestion de l’environnement ; d’harmoniser les politiques sous - régionales et régionales et créer une synergie d’actions entre les acteurs impliqués dans la gestion des questions environnementales ; de développer les stratégies sous – régionales et régionales de protection et de valorisation des ressources naturelles ; de renforcer les capacités des acteurs de protection et de gestion des ressources naturelles ; de reconstituer et sécuriser les habitats naturels partagés ; de promouvoir davantage le partenariat public-privé dans la protection et la gestion de l’environnement et de promouvoir des systèmes de financement innovants ne la matière. Sur le plan de la sécurité, il s’agit entre autres de renforcer les capacités des acteurs de la sécurité ; d’encourager, consolider et renforcer la coopération bilatérale et multilatérale dans la lutte contre l’insécurité ; d’impliquer l’ensemble des acteurs dans la gestion des questions de sécurité ; contribuer à créer un climat de paix sociale et de stabilité propice au développement économique et social.

A ce titre, l’Assemblée a noté que les membres des Conseils économiques et sociaux et institutions similaires doivent notamment, mutualiser les efforts au niveau de l’UCESA sur la protection de l’environnement et la lutte contre l’insécurité ; lutter contre les inégalités sociales ; renforcer une campagne de sensibilisation sur l’environnement et la sécurité. Pour sa part, le nouveau président de l’UCESA, Dr. Boulkassoum Haïdara a rappelé que les conséquences néfastes des bouleversement environnementaux sont des facteurs favorisant l’exode des jeunes ruraux et leur migration vers des destinations de survie si ce n’est pas leur recrutement par des perturbateurs mondiaux que sont des narcotrafiquants, des djihadistes et des trafiquants d’armes.

Moussa Dagnoko

Du 12 Octobre 2017

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2016 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés