Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Le Républicain
Luttes syndicales et la Syndicalisation : TEMEDT renforce les capacités des acteurs du secteur informel

Dans le cadre du projet pour l’éradication de l’esclavage par le renforcement des capacités des leaders et organisations issus des couches vulnérables au Mali, l’association TEMEDT, en collaboration avec l’Association Syndicale Nationale des Travailleurs du Secteur Informel (ASYNATRIMA), a organisé du 10 au 11 octobre 2017, un séminaire international d’échange d’expérience avec la Mauritanie sur les luttes syndicales et la syndicalisation du secteur informel au Mali.

C’était à la maison du partenariat Bamako/Angers, sous la présidence du ministère de la fonction publique.

L’objectif de cette rencontre de deux jours est de renforcer les capacités des acteurs du secteur informel en les formant en luttes syndicales, sociales et en syndicalisation. Et sur le phénomène de métayage en Zone office du Niger. Plusieurs délégués venus de l’intérieur, au moins dans 18 localités prendront part à cet atelier qui sera essentiellement animé par un facilitateur mauritanien, Elkory Sneiba Brahim. Dans son allocution, le Président de l’association TEMEDT, Ibrahim Ag Idbaltanat a remercié les participants pour leurs présences. Ensuite, il dira qu’il est important d’impulser l’organisation de l’économie informelle du fait que ceux qui le pratique sont essentiellement ceux-là qui n’ont toujours la voix.

« Ce qui fait que nous avons pensé très tôt que ce milieu doit être organisé et c’est au sein de ce milieu que se recrute l’essentiel même des membres de l’association TMEMDT », a-t-il souligné. Ainsi, il dira que leur inspiration est allée d’une rencontre avec les populations. Plus loin, il a déclaré que lorsqu’ils écoutent ces populations, il est toujours ressorti la nécessité d’organiser ce secteur.

Selon le Président, c’est ce qui a fait qu’ils ont pris contacte avec SOS esclave de Mauritanie du fait qu’ils ont une expérience en la matière. « Il s’agit vraiment de donner confiance à ce monde, qu’il est confiance à ses potentialités, qu’il s’organise, qu’il crée la richesse. Parce que c’est eux les créateurs même de richesses. Mais, Il faudrait qu’ils profitent d’avantage de cela par eux même et non se faire représenté par des gens qui ignorent la réalité », a-t-il conclu.

Le représentant du ministre de la fonction publique, Bakary Keita a remercié les organisateurs pour l’honneur et la confiance placé en leur département. Ainsi, il dira que les différents syndicats ont toujours joué un rôle important dans la mobilisation du peuple malien, dans la lutte pour son émancipation et pour l’amélioration des conditions de vie des populations en général. Selon lui, le secteur informel couvre une grande partie de la population malienne, notamment dans tous les secteurs. De ce fait, il a expliqué que c’est pourquoi son ministre l’a chargé de transmettre ses salutations à TEMEDT et ses partenaires, mais aussi les encourager à aller vers de l’avant. Cependant, il a déclaré que son ministre n’ignore pas le rôle important du secteur informel dans l’économie nationale.

Ousmane Baba Dramé

Du 13 Octobre 2017

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2017 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés