Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Un peu d’histoire, d’art et de culture
Festival International de la Mode autour du Bogolan

Organisé par l’Association Paraitre pour Séduire (APS) composée de jeunes artisans, le Festival International de la Mode autour du Bogolan se tiendra du 2 au 4 novembre prochain au Palais de la Culture Amadou Hampathé Ba. L’évènement a pour but de promouvoir le tissu traditionnel malien ‘’Bogolan’’ qui émerveille plus d’un en Afrique et bien au-delà.

L’information a été donnée hier jeudi 12 octobre à l’espace culturel ‘’Kora’’ sis à Badalabougou, à la faveur d’une conférence de presse, co-animée par le commissaire principal du festival, Fousseyni Traoré et ses collaborateurs dont Modibo Diarra, artiste-modéliste, Drissa Coulibaly dit Jacob, mannequin et Mariétou Mariette Dicko, créatrice de mode de renommée internationale. Du 2 au 4 novembre prochain, le Bogolan, tissu traditionnel du Mali, sera à l’honneur d’un festival organisé par l’Association Paraitre pour Séduire. Ce grand rendez-vous culturel qui se tiendra au Palais de la Culture ‘’Amadou Hampathé Ba’’ mobilisera des artisans maliens, burkinabè, sénégalais et ivoiriens et autres dans notre capitale durant trois jours. Au programme du festival, il est annoncé entre autres : des expositions, des défilés de mode, des conférences-débats et des prestations artistiques et culturelles.

Le tout pour un seul but : promouvoir le ‘’Bogolan’’, ce tissu traditionnel malien qui, de par sa richesse au sens artistique du terme et son histoire, fascine à travers le monde. Toute chose qui contribuera à la redynamisation de l’économie nationale.
« L’organisation de ce festival qui est à sa troisième édition est partie d’une idée simple mais pleine de sens. Nous avons constaté qu’aucun pays du monde ne s’est encore développé sans sa culture. Le Mali est un grand pays producteur de coton, mais une grande partie de notre production est exportée à l’état brut à l’étranger. Cela est une perte pour notre économie. Pour résoudre cette équation, nous avons décidé d’organiser un festival pour valoriser et promouvoir notre tissu traditionnel le ‘’Bogolan’’ qui est fait à base du coton », a expliqué le principal organisateur du festival, Fousseyni Traoré. Qui estime que si les Maliens portaient davantage le ‘’Bogolan’’, cela créera plus d’emplois et boostera considérablement l’économie du pays.
D’où l’occasion pour Modibo Diarra, artiste modéliste d’inviter les autorités maliennes à s’investir à l’instar d’autres pays comme le Burkina Faso où le tissu ‘’Faso dan fani’’ a été valorisé par l’ancien président Thomas Sankara puis par l’actuel président Roch Marc Christian Kaboré. Modibo Diarra a déploré l’indifférence des autorités face à ce secteur dont les acteurs se sentent laissés pour compte.

« Pour les deux premières éditions, nous avons adressé une correspondance au Ministère de la Culture, mais sans succès. Nous aimons notre pays et notre culture, que l’Etat nous accompagne ou pas, nous nous investirons pour son développement », a martelé Modibo Diarra. Avant de faire l’historique du ‘’Bogolan’’, un tissu d’origine malienne qui selon lui, a une histoire. A sa suite Drissa Coulibaly dit Jacob, jeune mannequin, témoignera pour sa part que l’année dernière lors de la cérémonie des GrammyAwards, la chanteuse américaine Beyoncé était habillée en ‘’Bogolan’’.

Conseillère des organisateurs du festival, Mariétou Mariette Dicko, créatrice de mode de renommée mondiale qui, depuis de longues années, fait la promotion du Bogolan à travers le monde, a quant à elle rappelé sa propre expérience. Avant d’inviter les jeunes artisans à compter d’abord sur leurs propres forces sans rien attendre de l’Etat. Selon elle, le secteur de l’artisanat et du tourisme est méprisé au Mali par les autorités. Et cela malgré l’existence de deux départements ministériels dédiés à la Culture, l’Artisanat et au Tourisme.

Dans la même dynamique, Kélétigui Dembélé, artisan expérimenté, a rappelé le parcours de l’homme en la mémoire de qui l’évènement est dédié. Il s’agit de Kandjougoura Coulibaly qui a joué un grand rôle dans la promotion du Bogolan à travers le monde.

Rendez-vous donc, le 2 novembre prochain au Palais de la Culture.

Lassina NIANGALY
Tjikan du 13 Octobre 2017

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2017 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés