Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Sur le fil de l’actu...
Huilerie Cotonnière du Mali : Vers une résolution de la crise ?

Les longues années de lutte pour la réouverture de l’HUICOMA (Huilerie Cotonnière du Mali) et le paiement des droits des licenciés de cette usine publique qui a été privatisée et fermée, sont sur le point d’aboutir à un heureux dénouement. Du moins si l’on s’en tient aux dernières évolutions du dossier.

Après plusieurs marches et sit-in à Koulikoro et à Bamako pour demander la réouverture et le paiement des droits des licenciés de l’HUICOMA en vain, plusieurs organisations de la société civile dont des femmes avaient menacé de marcher le 11 octobre dernier en direction de la Présidence de la République pour les mêmes doléances.

Selon Diany Sarré, porte-parole du mouvement de lutte pour la restauration de l’HUICOMA et Secrétaire Général du Conseil Communal de la Jeunesse de Koulikoroque nous avons contacté, la marche a été annulée grâce à l’intervention des familles fondatrices de Bamako qui ont reçu les organisateurs à Bamako dans la matinée du mardi 10 octobre pour les supplier de surseoir à cette marche au regard de la situation actuelle du pays. A en croire notre interlocuteur, ils ont également reçu la visite de trois ministres du gouvernement dont celui du Travail et de la Fonction Publique, Mme Diarra Racky Talla, de la Solidarité et de l’Action Humanitaire, Hamadoun Konaté et du Développement Industriel, dans la soirée du même du mardi 10 octobre à Koulikoro.

« Lors de ces deux rencontres, des assurances leur ont été données, les poussant à sursoir à leur marche dans la soirée du mardi. Surtout après l’assurance donnée par le président de la République Ibrahim Boubacar Keita qui a été joint par téléphone par la chefferie traditionnelle de Bamako en leur présence », a expliqué Diany Sarré. Qui a fait savoir qu’ils seront avec une délégation composée du Premier ministre et quelques membres du gouvernement la semaine prochaine pour rencontrer le président de la République afin de discuter de ce sujet.

Pour rappel, le 7 juillet dernier, les femmes des ex-travailleurs de l’HUICOMA, courageuses et déterminées avaient fait couler les larmes du président IBK à son retour des festivités de la sortie de la 38ème promotion de l’EMIA à Koulikoro lorsqu’elles ont fait arrêter le cortège présidentiel pour expliquer au président de la République, leur calvaire dû à la fermeture de cette usine qui était tout pour elles.

M. Dolo

Tjikan du 13 Octobre 2017

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2017 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés