Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Le Républicain
Me Abdoulaye Garba Tapo lance « Le Mali Avance » : « Nous allons soutenir tout candidat soucieux du changement »

Dans un manifeste rendu public le 14 octobre 2017 à la Pyramide du souvenir de Bamako, « Le Mali Avance », un mouvement de la société civile, invite tous les citoyens à joindre ses rangs. Objectif : l’alternance et la lutte contre les mauvaises pratiques de gouvernance. « Nous ne voulons plus de ce Mali de corruption », a laissé entendre l’ancien ministre de la Justice, Me. Abdoulaye Garba Tapo, parrain de ce mouvement dont le fer de lance est la jeunesse.

C’est une sorte de capitalisation du succès de la mobilisation populaire contre le projet de révision constitutionnelle, selon Abdoulaye Cissé, un des membres du mouvement. Il s’agit de poursuivre la mobilisation au-delà des réseaux sociaux pour déraciner « la persistance du clientélisme politique, du népotisme, du clanisme, de la corruption, des conflits d’intérêts et de toutes sortes de pratiques de mal gouvernance ».

Les militants du mouvement estiment dans leur manifeste qu’au vu de ces pratiques, l’avenir s’assombrit de jour en jour, poussant les Maliens au désespoir. « La solution à ce désespoir reste le changement. Et ce changement tant souhaité et désiré aujourd’hui ne peut se faire qu’avec des hommes et femmes de conviction et dans une dynamique », poursuit le manifeste.

Le mouvement entend déjà répondre au désespoir des Maliens à travers la tenue de son assemblée générale constitutive le 14 octobre. Me. Abdoulaye Garba Tapo, le mentor du mouvement croit dur comme fer à l’avenir du mouvement et de la détermination des jeunes. « Nous voulons désormais une nouvelle race de dirigeants ; des dirigeants qui mènent une lutte implacable pour la bonne éducation », a-t-il déclaré.

Il a surtout profité de l’occasion pour exprimer l’indignation du mouvement face à la distribution de cahiers scolaires à l’effigie de responsables politiques. C’est une façon, a-t-il indiqué, de distiller une propagande politique dans l’esprit des enfants à travers des gadgets publicitaires que personne ne doit accepter. Mais les responsables du mouvement entendent constituer un contre-pouvoir afin de dénoncer les mauvaises pratiques d’où qu’elles viennent.

Toutefois, ils ont un agenda politique qui a amené Abdoulaye Garba Tapo à tendre sa main aux hommes politiques. « Nous allons apporter un soutien à tout candidat soucieux du changement », a affirmé le mentor des jeunes. Cette déclaration est considéré par beaucoup comme un appel du pied aux candidats à la présidentielle de 2018.

Au-delà des hommes politiques du pays, le manifeste est un appel aux Maliens de toutes catégories socioprofessionnelles, de l’intérieur du pays comme de la diaspora. Le but est de sceller avec les Maliens un pacte pour un projet de société alternatif et radicalement différent de tout ce que le Mali a connu jusqu’ici.

Soumaila T. Diarra

Du 16 Octobre 2017

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2017 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés