Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Le Républicain
Faible transfert des ressources aux collectivités territoriales : La Coalition-EPT/Mali interpelle l’Etat

Le Centre Aoua Keïta de Bamako a abrité le mardi 17 octobre 2017, l’atelier de plaidoyer pour l’effectivité du transfert par l’État aux collectivités locales des ressources et des compétences dédiées à l’éducation.

Cet atelier organisé par la Coalition des organisations de la société civile pour l’éducation pour tous au Mali (COSC-EPT/ Mali) a pour objectif global d’influencer les plus hautes autorités de l’éducation en vue de promouvoir l’effectivité de la concomitance du transfert des ressources et des compétences de l’Etat aux collectivités territoriales en faveur de l’éducation.

La cérémonie d’ouverture de cette séance de plaidoyer était présidée par le président de la Coalition-EPT/ Mali, Mohamed A. Modibo Diakité, en présence du Coordinateur de ladite coalition, Mamadou Ongoïba et d’autres personnalités.

Dans sa présentation, le coordinateur de la Coalition a fait savoir qu’il a été constaté au Mali qu’il se manifeste de façon notoire un faible degré dans la concomitance de transfert de ressources et de compétences de l’Etat aux collectivités territoriales malgré l’existence de disposition légales en la matière.

Constatant cet état de fait, dit-il, la Coalition des organisations de la société civile pour l’éducation pour tous en collaboration avec Aide et Action Internationale Mali, a décidé d’informer les citoyens sur le niveau actuel de transfert des ressources de l’Etat aux collectivités territoriales et d’interpeller les détenteurs d’obligation en matière d’éducation.

Pour sa part, le président de la Coalition-EPT/ Mali, Mohamed A Modibo Diakité a souligné que la décentralisation dans sa définition est le transfert de droits et de prérogatives de l’Etat aux collectivités territoriales pour que celles-ci s’auto-administrent librement.

Cependant, poursuit-il, le constat est que cette vision dans sa matérialisation rencontre assez de difficultés qui constituent des blocages.
Fort de ce constat, la Coalition des organisations de la société civile pour l’éducation pour tous au Mali, dans son rôle de veille et de contribution, entend informer, sensibiliser l’ensemble des acteurs du secteur sur le niveau actuel de transfert de ressources et de compétences de l’Etat aux collectivités territoriales comme prévu dans les textes, d’identifier les goulots d’étranglement et de faire des propositions en vue d’améliorer le processus de ce transfert.

« Aussi, nous souhaitons contribuer à la mise en synergie de toutes les potentialités pour le développement de l’école et prendre en charge dans le PRODEC II les insuffisances constatées lors de la mise en œuvre du PRODEC I. Pour cela, il va falloir s’appuyer sur l’Objectif (4) du développement durable (ODD4) qui vise à assurer l’accès de tous à une éducation de qualité, sur un pied d’égalité, et promouvoir les possibilités d’apprentissage tout au long de la vie », a conclu le président de la Coalition.

Aguibou Sogodogo

Du 18 Octobre 2017

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2017 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés