Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Dossier
Lutte contre la malnutrition : 100 000 personnes bénéficient du soutien du Programme Jigisemejiri

La ville de Kita a abrité dernier vendredi la cérémonie de remise des paquets nutritionnels préventifs (PNP) à 20 communes. Cette remise rentre dans le cadre de l’exécution de la sous composante du Programme Jigisèmejiri. Elle vise à distribuer des dotations régulières de paquet nutritionnel à plus de 100 000 personnes notamment les enfants, les femmes enceintes et les femmes allaitantes.

Cette cérémonie de remise de paquets nutritionnels et préventifs (PNP) a été présidée par le ministre de la Santé et de l’Hygiène publique, Pr. Samba O. Sow. Il avait à ses côtés le représentant de la Banque mondiale et du Programme alimentaire mondiale. Cette activité rentre dans le cadre de l’exécution de la sous-composante Paquets nutritionnels préventifs (PNP), une intervention pilote et complémentaire aux séances de mesures d’accompagnement axée sur la nutrition.

Pour le coordonnateur du Programme de filets sociaux Jigisejiri, Mahmoud Ali Sako, le projet vise à distribuer des dotations régulières de paquets nutritionnels préventifs et à contribuer à la prévention de la malnutrition des enfants, des femmes enceintes et des femmes allaitant. Selon lui, ce sont 20 communes parmi les 106 inscrits sur le Programme qui ont été choisies pour recevoir cette opération pilote.

Il a expliqué que pour la mise en œuvre de cette sous composante, le Programme Jigisemejiri a procédé tout d’abord au ciblage géographique des zones d’intervention. Un recensement qui a permis de choisir les 20 communes avec le soutien des services techniques de la santé, sur la base des taux de malnutrition aigüe sévère et du taux de malnutrition aigüe modéré dans les différents cercles du programme. Démarré en 2014, le projet a décaissé près de 25 milliards de F CFA, dont 18 milliards de F CFA au titre des indemnités en faveurs des ménages pauvres.

Le ministre de la Santé et l’Hygiène publique, Samba Ousmane Sow, s’est réjoui de présider le lancement de ce projet dont l’importance n’est plus à démontrer. Car selon lui, « il s’agit de l’amélioration de la santé des enfants à travers l’amélioration de la qualité de leur nutrition. Cette distribution va apporter le sourire à 100.000 nouveaux bénéficiaires à savoir des enfants de 6 à 59 mois, des femmes enceintes et femmes allaitantes ». Il a expliqué que le Programme « Jigisemeyiri », d’une durée de 4 ans, couvre à la fois plusieurs besoins des ménages vulnérables : des transferts monétaires pour assurer la régularité des 3 repas du jour et pour assurer la diversité alimentaire ; des conseils pour changer les pratiques nutritionnelles de nos ménages et notre espace de vie ; des intrants nutritionnels pour supplémenter les besoins des enfants et des femmes ; les couches vulnérables à la malnutrition.

Pour le représentant du Programme alimentaire mondial (PAM), « soutenir le Programme jigisemejiri contribue à l’atteinte de l’objectif Faim Zéro à savoir l’éradication de la faim dans le monde à l’horizon 2030 ».

Le maire de la commune de Kita Ouest, Issaka Kéita, a remercié les autorités maliennes et les partenaires pour cet appui conséquent qui rentre dans le cadre de la lutte contre la malnutrition.

Ousmane Daou

Du 31 Octobre 2017

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2017 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés