Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Le Républicain
Garantie de financement des PME/PMI : Le FGSP a mobilisé 33, 400 milliards de FCFA et accompagné 1 086 projets

Le Fonds de Garantie pour le Secteur Privé du Mali (FGSP SA) a organisé le 14 novembre 2017, au Mavea Palace, un déjeuner à l’intention des dirigeants des banques et établissements financiers. Au cours de cette rencontre, le Directeur général du FGSP, Cheick Sidi M. Seck a exposé le bilan des activités du FGSP SA au 31 Octobre 2017, l’avantage de la garantie financière et les perspectives. La projection d’une vidéo a fait ressortir la satisfaction des promoteurs de projets garantis par la structure qui a financé 1086 projets de 2015 à ce jour, et mobilisé 33, 400 milliards de FCFA.

Le succès du Fonds de Garantie pour le Secteur Privé du Mali (FGSP SA) n’est plus à démontrer, après trois années d’exercice. La structure dirigée par Cheick Sidi Seck est sur le point de faire tache d’huile au-delà de nos frontières. Les plus hautes autorités d’un pays voisin auraient récemment annoncé leur volonté de mettre en place un fonds de garantie pour le secteur privé, en s’inspirant du modèle Mali, selon le journaliste Saïd Penda de l’agence Media et Stratégies. « Cette structure pendant trois ans d’exercice, a montré ses forces et ses capacités à dominer les marchés dans le cadre de financement, du suivi-accompagnement des petites et moyennes entreprises/ petites et moyennes industries (PME/PMI), en termes de gestion des lignes de financement pour les comptes de tiers, mais aussi pour les études et montage des dossiers. Tous ceux-ci rentre à l’actif de cette structure pour laquelle ici nous sommes tous présents afin d’étudier ses offres de services » a déclaré, dans son mot de bienvenue, Ibrahima Ag Nock, Directeur Général de l’Agence nationale pour l’Emploi (ANPE), représentant le Président du Conseil d’Administration (PCA) du FGSP.

Le Fonds de Garantie pour le Secteur Privé du Mali (FGSP SA) a été créé en avril 2014, en qualité d’Etablissement Financier de cautionnement bancaire avec un capital de 4 882 500 000 FCFA, détenu par l’Etat du Mali, quatre démembrements de l’Etat (INPS, ANPE, APEJ, PMU-MALI), six Banques (BNDA, BMS SA, BSIC-MALI, BCS SA, BIM SA, BICIM), le Conseil national du Patronat du Mali (CNPM), une société privée (Mali Créances), a indiqué le Directeur Général Cheick Sidi Seck.

De 4, 882 milliards de FCFA à son entrée en activité en 2015, le capital du FGSP a été porté à 5,927 milliards de FCFA, selon son bilan au 31 Octobre 2017. De 14, 805 milliards, les ressources sont à 22, 569 milliards de FCFA ; et de 15, 067 en 2015, le total bilan a atteint 23, 655 milliards de FCFA au 31 Octobre 2017. Les fonds propres effectifs sont à ce jour à 21, 611 milliards de FCFA, alors qu’ils étaient de 14, 678 milliards en 2015. Le FGSP a accompagné 1 086 projets à la date d’aujourd’hui, pour des financements mobilisés de 33, 400 milliards de FCFA.

Activités 2017

Du 1er janvier 2017 au 31 octobre 2017, le FGSP a assuré la garantie de 55 projets, pour des financements mobilisés de 11,31 milliards de FCFA. Ces financements ont été repartis comme suit : Agriculture (3,07%) ; Transport (21,65%) ; Industrie (44,98%) ; BTP (4,06%) ; Microfinance (15,47%) ; Autres (10,76%). Les établissements financiers sont : BNDA (44,43%) ; BMS SA (14,19%) ; BCS SA (20,73%) ; BIM SA (3,99%) ; BAML (0,44%) ; BDM (13,29%) ; BOA-MALI (0,88%), BSIC-MALI (2,05%).

Extension des activités :

Après trois exercices du FGSP-SA et, au regard du contexte de financement des PME/PMI de par le monde, il ressort la nécessité de compléter le mécanisme de financement classique par des mécanismes innovants mieux adaptés aux réalités de notre environnement. 

L’étude relative à l’extension des activités permettra en plus de la garantie au FGSP SA de faire des opérations de prêt sur fonds propres et de crédit bail. Ces nouvelles activités seront de nature à doter d’une part les PME/PMI notamment les start-up, de ressources propres, dans le bouclage partiel ou total de leur plan de financement et, d’autre part d’acquérir dans les meilleures conditions les équipements liés à leurs investissements, a précisé le Directeur général du FGSP, Cheick Sidi M. Seck.

B. Daou

15 Novembre 2017

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2017 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés