Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Situation du pays
UEMOA : Le Mali estampillé bon élève

Le président de la Commission de l’Uémoa a présenté lundi au Premier ministre Abdoulaye Idrissa Maïga les conclusions de sa revue annuelle des réformes, projets et programmes communautaires au titre de l’année 2017 au Mali. En cette circonstance, le Mali a été certifié bon élève.

Environ 120 textes ou réformes sur lesquels le Mali s’est engagé vis-à-vis de l’Union et 19 programmes et projets ont été passés en revue. "Les résultats de cette revue ont été très satisfaisants au regard de la Commission de l’Union", a déclaré le président de la Commission de l’Uémoa.

A travers cette entrevue, il s’agissait, pour le président de la Commission de l’Uémoa, Abdallah Boureima, de rendre compte au Premier ministre du Mali les conclusions de sa revue annuelle des réformes projets et programmes communautaires au titre de l’année 2017 au Mali. Cet exercice 2017 a permis de passer en revue 120 textes ou réformes sur lesquels le Mali s’est engagé vis-à-vis de l’Union et 19 programmes et projets.

Selon le président Boureima, l’objectif de la revue est de favoriser et accélérer la mise en œuvre effective des reformes de l’Union dans le but d’asseoir de bonnes conditions d’exercice de la bonne gouvernance et de stimuler la croissance et la convergence des économies pour in fine améliorer les conditions de vie des populations de l’Union.
"C’est en lien avec ces objectifs que la revue couvre trois principaux domaines, la gouvernance et la convergence macroéconomique, le marché commun et les politiques sectorielles sous l’angle de la réglementation de ces politiques", a-t-il déclaré.

Le président Abdallah a salué les autorités maliennes dans la mise en œuvre des textes communautaires. "Nous estimons que des efforts seront fournis pour la revue 2018 parce que beaucoup de textes sont en chantier", a-t-il espéré.
Le ministre de l’Economie et des Finances a assuré que les recommandations qui ont été faites seront prises en charge pour qu’à la revue prochaine le Mali puisse être à un niveau encore meilleur que celui de cette année.

Le principe de cette revue a été institué en octobre 2013 par la conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de l’Uémoa.

Oumar B. Sidibé

L’Indicateur du Renouveau du 22 Novembre 2017

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2017 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés