Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Dossier
Lutte contre l’immigration irrégulière : 325.000 000 F CFA pour freiner le phénomène

Le Royaume des Pays-Bas vient de financer un projet d’appui aux initiatives de prévention et de la lutte contre l’immigration irrégulière au Mali pour un montant de 325.000 000 F CFA. Le lancement de cet important programme s’est déroulé le lundi 20 novembre 2017 à Koulikoro dans la salle Siramory Diabaté.  
 
Financé par le Royaume des Pays-Bas, ce vaste projet s’étendra sur 15 mois et consistera à financer les migrants de retour au pays et les jeunes de façon générale pour freiner l’immigration irrégulière. Il mettra l’accent également sur la sensibilisation de la population sur les méfaits de la migration irrégulière. Fruit d’un partenariat fécond entre l’Ambassade du Royaume des Pays-Bas et notre pays, le projet interviendra dans les cinq régions du Mali à savoir Koulikoro, Ségou, Mopti, Tombouctou et le district de Bamako.

Le lancement des activités de ce vaste programme était placé sous la présidence du ministre des Maliens de l’Extérieur et de l’Intégration Africaine, Dr Abdramane Sylla. Il avait à ses côtés son collègue de l’Emploi et de la Formation Professionnelle, Mahmoud Ben Kattra et le gouverneur de la région de Koulikoro.

Si les yeux sont tournés vers le bourbier Libyen, le ministre Abdramane Sylla pense que la réponse aux défis migratoires la plus crédible consiste à travailler en synergie dans une vision commune et dans la responsabilité partagée. Il a rappelé le contexte actuel des migrants vers les pays de l’Europe qui s’explique essentiellement par le chaos qui règne en Libye depuis le printemps arabe de 2011. Il en a d’ailleurs profité de cette occasion pour condamner la vente des migrants subsahariens dans ce pays, pour lui c’est du jamais vu. Il a lancé un vibrant appel aux jeunes de renoncer à l’immigration irrégulière et d’entreprendre sur place. Si aucun pays subsaharien n’échappe au phénomène, l’Organisation internationale pour la migration (OIM) a dans un rapport fait état de plus de 2 800 maliens victimes de l’immigration irrégulière pour la seule année 2017.

Pour Jolke Oppewal, Ambassadeur des Pays-Bas, le Mali est au cœur des enjeux migratoires ces dernières années. Cependant, il s’est réjoui du lancement de cet important programme qui va contribuer à sensibiliser et financer les projets innovants des migrants et des jeunes candidats potentiels à l’immigration.

Pour la coordonnatrice du projet, Mme Mahawa Haïdara, ce projet vient à point nommer. Selon elle, il va soutenir les migrants de retour volontaire et les candidats à l’immigration qui ne savent pas très souvent ce qui les attendent dans leurs mésaventures avec des passeurs qui les promettent l’eldorado à l’étranger alors qu’il n’en est rien. « Il n’est pas interdit d’aller à l’extérieur ou d’émigrer mais il faut passer par les voies légales et éviter le couloir de la mort, a-t-elle conseillé.

Zoumana Coulibaly

L’Indicateur du Renouveau du 22 Novembre 2017

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2017 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés