Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Dossier
"FETE DES SCIENCES" : Démystifier les sciences pour susciter l’engouement des apprenants

Le ministère de l’Enseignement supérieur et la Recherche scientifique veut banaliser les sciences pour les apprenants. A travers la "Fête des sciences", il veut susciter un intérêt pour les filières scientifiques chez les apprenants en vue promouvoir la science et l’innovation technique.

La Faculté des sciences et techniques (Fast) abrite depuis ce lundi la 2e édition de la "Fête des sciences" au Mali. La cérémonie d’ouverture était présidée par Assétou Founé Samaké, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, en présence de son collègue du ministère de l’Education nationale, Mohamed Ag Erlaf.

La mise en place d’un tel espace découle d’un constat de désamour pour les filières scientifiques. En 1997, le taux scientifique des admis était à 53 %, mais il a chuté en 2014 avec 14 % et en 2016 seuls 11 % des admis ont opté pour les sciences. Et la quasi-totalité des réticences sont dues à la peur. Pour le ministre Assétou Samaké, il est temps de banaliser et démystifier les sciences pour susciter leur amour chez les apprenants.

Dénommée "Donniya Kènè" en langue nationale bamanan, la "Fête des sciences" est un espace du donner et du recevoir scientifique pour la culture des sciences pour la jeunesse. Comme la toute première fois, cette 2e édition de la "Fête des sciences" regroupe élèves, étudiants, universitaires, chercheurs et inventeurs autour des débats scientifiques techniques et technologiques.

Elle servira de cadre d’échange et de partage entre apprenants, professeurs, ingénieurs, les chercheurs et inventeurs sur le savoir scientifique. Elle s’étalera sur trois jours et testera le niveau de créativité et le degré de motivation de la jeune génération pour les sciences.

Outre les expositions dans les stands, les laboratoires, les démonstrations scientifiques, un concours sera organisé entre les participants dans tous les domaines scientifiques, techniques et technologiques. Deux grands panels seront aussi animés sur "la science et le numérique" ou encore "la science et le changement climatique".

Zoumana Coulibaly

L’Indicateur du Renouveau du 13 Décembre 2017

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2018 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés