Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Dossiers
Nouveau découpage administratif : Fana et Dioïla à couteau tiré

La société civile de Fana ne décolère plus contre Dioïla qu’elle accuse de lui avoir volé le titre de région dans le cadre de la régionalisation. Elle compte marcher pour manifester son mécontentement.

Au moment où l’Etat s’apprête à rendre opérationnelles les nouvelles régions, l’attribution du titre fait grand bruit avec la réaction tardive de la population de Fana qui s’insurge contre cette décision administrative qui fait de Fana un cercle de la région de Dioïla alors que dans le document de découpage des nouvelles régions en 2005 c’est l’inverse qui prévalait.

Aujourd’hui, la société civile de la ville de Fana dénonce ce choix qu’elle qualifie de politique au détriment du choix technique et stratégique de 2005. Dans une correspondance qui nous est parvenue, Fana est bien la région qui devait regrouper trois cercles (Fana, Dioïla et Massigui). Mais comme par enchantement, Dioïla est promue région dans la décision du gouvernement.

Alors qui a donc remplacé le titre de Fana au profit de Dioïla ? Pour quelle raison Fana a attendu tout ce temps avant de réagir ? Pourra-t-elle avoir gain de cause ? Voici des interrogations qui brûlent les lèvres.

Un membre de la société civile affirme qu’il y a beaucoup de non-dits dans cette affaire. "Nous savons qu’il y a beaucoup de non-dits dans cette affaire. Nous sommes sûrs que certaines personnalités de Dioïla proches du régime en 2005 ont pu influencer le jeu en accordant la région à Dioïla au détriment de Fana. Et nous, nous ne partageons pas cet avis". Pour lui, le choix de la région doit être technique et stratégique et non personnel ou politique. Notre interlocuteur affirme également que la société civile de Fana protestera pour faire comprendre aux autorités que leur titre de région a été volé.

D’ores et déjà, une grande assemblée générale a regroupé tous les villages de Fana hier lundi 15 janvier 2018. Les autorités coutumières et la société civile de Fana ont expliqué aux populations de ne pas accepter ladite décision. Ils ont aussi invité la population à une marche pacifique de protestation ce mercredi 17 janvier 2018 dans la ville. Tous les villages de Fana seront représentés lors cette marche pacifique.

Zoumana Coulibaly

L’Indicateur du Renouveau du 18 Janvier 2018

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2018 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés