Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Dossier
Promotion de la citoyenneté active au Mali : Le RADEV joue sa partition

Le Réseau des Ambassadeurs pour le Développement (RADEV) a organisé une conférence-débat le samedi 20 janvier dernier sur le thème « la citoyenneté active, plus qu’un devoir, un mode de vie ». La conférence était animée par Magma Gabriel Konaté, professeur au Conservatoire des Arts Multimédias Balla Fassaké Kouyaté. Il avait à ses côtés Nouhoum Koné, chargé de communication de l’Anaser et le coordinateur du RADEV Mahamadou Tamboura.

D’entrée de jeu, le conférencier, Magma Gabriel Konaté a expliqué les causes et les conséquences de l’incivisme et comment instaurer le civisme au Mali. 
« Nous avons fait des erreurs car nous avons confondu la famille et l’école. La famille est le lieu où s’applique le mécanisme de socialisation de l’enfant, tandis que l’école est le lieu d’acquisition du savoir de l’enfant », a-t-il expliqué. Avant de pointer un doigt accusateur l’incompétence des maitres d’écoles aujourd’hui car ce sont aussi les fruits des maitres qui ne connaissent rien. 

« Nous avons compris la démocratie par le laisser aller », a déploré Magma Gabriel Konaté. Pour qui, l’école est devenue de nos jours,un Groupement d’Intérêt Économique (GIE).

« Nous avons le manque de développement, les autres pays avancent mais le Mali recule. Le Malien n’est plus inventif, créatif mais imitateur », a ajouté le conférencier. Qui estime que l’administration n’est plus un lieu de compétence mais plutôt un lieu de récompense.

« Tant qu’on n’arrêtera pas de se mentir, on ne pourra pas construire la citoyenneté. Nous pouvons nous développer à partir de nos traditions. La solution appartient à tout un chacun. Il faut instaurer la citoyenneté par l’éducation traditionnelle, enseigner nos valeurs traditionnelles, la culture du respect de soi, de l’autre…. »,a conseillé Magma Gabriel Konaté.

Pour sa part, Mahamadou Tamboura, coordinateur du RADEV dira que son réseau a vu le jour le 17 janvier 2009 et est composée en majorité de jeunes diplômés sans emplois.

« Nous avons choisi ce thème pour nous outiller un peu davantage sur la citoyenneté, car c’est la base de toute chose. », a-t-il souligné. Selon lui, cette conférence a été initiée pour édifier les jeunes sur la citoyenneté. Et la date du 20 janvier n’a pas étéchoisie au hasard, car c’est aussi une manière pour eux de rendre hommage à l’armée malienne.

Aoua Traoré

Tjikan du 26 Janvier 2018

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2018 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés