Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Un peu d’histoire, d’art et de culture
Livres : "Victor Sy : Le combattant suprême" dans les rayons

Sirafily Django a lancé en décembre son dernier livre, intitulé : "Victor Sy : Le combattant suprême". Cette dernière publication du professeur et écrivain retrace la biographie de Pr. Victor Sy, qui a su marquer son temps. Pour Sirafily Django, Victor Sy est une référence au Mali, voire en Afrique, un homme qui a marqué et rempli son temps.

Ce livre de l’écrivain Sirafily Django retrace le combat du doyen et révolutionnaire Victor Sy pour l’avènement de la démocratie. On se rappelle aussi de sa révolte contre les démocrates pour restaurer l’esprit du 26 mars. C’est ainsi qu’il appela la jeunesse à abandonner l’Adéma/PASJ et le Cnid/Faso yiriwa ton qui ont été les premiers à trahir les idéaux du 26 mars.

"Les vieux responsables de ces partis ont été les premiers à trahir l’esprit du mouvement démocratique", a dénoncé l’une des grandes victimes du régime de Moussa Traoré. Il a surtout fustigé la gestion de l’ancien chef de l’Etat, Alpha Oumar Konaré, "qui s’est octroyé une caisse noire de 10 milliards F CFA par an dans un contexte de pauvreté généralisée au Mali, alors que le mouvement démocratique avait combattu le général Moussa Traoré pour les 370 millions de F CFA qu’il avait dans cette même caisse".

Victor Sy a eu à déplorer le fait que ceux qui ont dirigé le Mali démocratique jusque-là (Alpha et ATT) "soient des produits du régime Moussa" et que les partis Adéma et Cnid regorgent des produits de Moussa Traoré.

Les tortures subies par le "combattant suprême"
Opposé au régime du général Moussa Traoré, la police l’amena à la Compagnie para. Il lui était reproché d’avoir insulté le Comité militaire en le traitant d’incapable. On l’envoie pour être corrigé. Le premier jour, on lui a fait porter le sac à dos avec 10 kilos de sable et il a fait le tour du terrain de volley-ball avec un soldat derrière, muni d’une cravache.

Deuxième jour : on a recommencé la même chose. Le troisième jour, témoigne le capitaine Soungalo Samaké dans son livre, je l’ai fait venir dans mon bureau pour l’interroger. Pourquoi tu te permets d’insulter le Comité militaire de libération nationale et le traiter d’incapable, particulièrement notre président Moussa Traoré.

Il répondit : "Mon capitaine c’est simple, je suis diplômé des écoles supérieures. Vous les militaires vous n’êtes que des illettrés. Vous savez à peine lire votre nom. Je ne suis pas contre le coup d’Etat en principe, mais si on avait mis quelqu’un de plus valable que Modibo, j’aurais été d’accord mais le remplacer par des ignorants, des incapables ! Je ne suis pas d’accord. Et on me demande de me soumettre ; je préfère plutôt mourir que de le faire".

Comme pour dire que l’écrivain Sirafily Django ne s’est pas trompé d’homme comme le surnomma "le combattant suprême".

Sirafily Django, diplômé de l’EN Sup, professeur au lycée Massa Makan Diabaté, metteur en scène, est auteur de plusieurs ouvrages, notamment "Voyageur écrivant", "Tiara, l’immondice", "Un manteau pour le cinquantenaire" (en 2012) et "Il pleut sur le Nord" (en 2013). Son nouveau-né, biographie de Victor Sy, est disponible dans les librairies de la place.

Ousmane Daou

L’Indicateur du Renouveau du 01 Janvier 2018

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2018 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés