Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Dossiers
Loi sur le foncier agricole : Plaidoyer pour la mise en œuvre du texte aux bénéfices des femmes et des jeunes

L’Assemblée Nationale du Mali a adopté la loi foncière agricole en avril 2017, cette loi permettra aux femmes et aux jeunes d’acquérir 15% des terres aménagées, ce qui sera une première au Mali. Cependant, il n’existe toujours pas de décret d’application pris par le gouvernement. C’est fort de ce constat que l’organisation internationale « ONE » a initié une table ronde pour un plaidoyer sur la mise en œuvre de ladite loi au Mali. Ce cadre de dialogue ayant regroupé les acteurs étatiques et non étatiques s’est tenu le mercredi 21 février 2018 au grand hôtel de Bamako.

« ONE » est une Organisation Non Gouvernementale (ONG) internationale de campagne et de plaidoyer, soutenue par plus de 7 millions de personnes dans le monde qui agissent pour en finir avec l’extrême pauvreté et les maladies évitables particulièrement en Afrique. C’est dans ce sens que l’ONG ONE a jugé nécessaire la tenue de cette table ronde qui a pour objectif général de contribuer au développement d’une stratégie de plaidoyer pour la mise en œuvre de la loi foncière au Mali. Dans son intervention, le représentant de ONE, Oulie Kéîta dira que sa structure a mené d’énormes plaidoyers au plus haut niveau pour l’adoption des nouveaux Objectifs du Développement Durable (ODD) et continue de faire le plaidoyer pour sa mise en œuvre en Afrique. Selon elle, les actions de ONE œuvrent à encourager une meilleure implication des citoyens dans le processus budgétaire, contribuer au développement de stratégies, influencer les politiques afin de traduire les engagements en actions concrètes et à impulser la mise en œuvre des nouveaux Objectifs du Développement Durable (ODD).

De l’avis de l’honorable Drissa Tangara, président de la commission développement rurale et environnement de l’Assemblée Nationale, cette table ronde est salutaire pour le monde rural et plus particulièrement pour l’hémicycle qui a le souci constant de l’importance du projet de loi portant sur le foncier agricole. Dans son discours d’ouverture des travaux, le représentant du ministère de l’Agriculture, Saloum Cissé et non moins secrétaire permanent du comité du Conseil Supérieur de l’Agriculture a rappelé que l’organisation de cette table ronde est le fruit d’une collaboration entre le secrétariat permanent du comité Supérieur de l’Agriculture et l’ONG ONE. Ce cadre de partenariat entre les deux structures, dit-il, concerne le renforcement des capacités des acteurs ruraux, la diffusion de la loi sur la loi agricole et bien d’autres. Notons que les travaux de cette table ronde devront aboutir à des recommandations claires et précises à l’endroit des acteurs clés pour un plaidoyer efficace sur la mise en œuvre de la loi foncière.

Sidiki Dembélé

Le Républicain du 222 Février 2018

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2018 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés