Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Un peu d’histoire, d’art et de culture
Cinéma : Le Film TIMBUKTU projeté au Babemba avec le concours de la Fondation Friedrich Naumann

La projection du film "Timbuktu" de Abderrahmane Sissako a eu lieu le mercredi 21 février 2018 dans la soirée au cinéma Babemba de Bamako. Cette projection a été organisée en prélude de la 18ème édition du Forum de Bamako par la Fondation Friedrich Naumann pour la liberté en partenariat avec l´Institut Français au Mali. C’était en présence de plusieurs personnalités dont Mme Inge HERBERT, Directrice Régionale Afrique de l’Ouest, Fondation Friedrich Naumann pour la Liberté, du représentant du ministre de la culture, Moussa Diabaté, directeur général de la cinématographie du Mali et bien d’autres.

Timbuktu est un film dramatique franco-mauritanien réalisé par Abderrahmane Sissako, sorti en 2014. Le film est présenté en sélection officielle au festival de Cannes 2014 dont c’est le seul long métrage africain en compétition où il remporte le Prix du jury œcuménique et le Prix François-Chalais récompensant les valeurs du journalisme. Il est sélectionné pour représenter la Mauritanie à l’Oscar du meilleur film en langue étrangère aux Oscars du cinéma 2015 et décroche une nomination. Il est récompensé par sept Césars en 2015, dont ceux du meilleur film et du meilleur réalisateur. Comme synopsis du film, nous pouvons dire qu’au Mali, des islamistes envahissent la ville de Tombouctou et y imposent la charia. Ils bannissent la musique, le football, les cigarettes, procèdent à des mariages forcés, persécutent les femmes et improvisent des tribunaux qui rendent des sentences injustes et absurdes. Malgré la férocité de leur répression, la population résiste avec courage, souvent au nom d’une autre conception de l’islam. Kidane est un éleveur touareg vivant dans le désert avec sa femme et sa fille. D’abord épargnée, sa famille va bientôt subir les nouvelles lois islamiques, à l’occasion d’un conflit avec un autre habitant. Un film qui relate la souffrance de la population de Tombouctou durant l’occupation djihadiste en 2012. Dans une salle pleine à craquer, les âmes sensibles n’ont pas pu retenir leurs larmes. A l’issue de la projection du film, la Directrice Régionale Afrique de l’Ouest, Fondation Friedrich Naumann pour la Liberté, Mme Inge HERBERT a accordé une interview à la presse dans laquelle, elle affirme que le film Timbuktu est vraiment important pour le Mali. « C’est un message très très fort de l’humanité des droits de l’homme, donc on a décidé d’organiser cette projection en prélude de Forum de Bamako. Le forum est politique où on discute l’Afrique, du futur du Mali », a déclaré Mme Inge HERBERT. A l’en croire, ce film relate l’oppression des dijadistes. Elle a souhaité à ce que les vulnérables soient protégées durant un la crise. A sa suite, Moussa Diabaté, directeur général de la cinématographie du Mali, représentant le ministre de la culture, s’est réjoui de la projection de film Timbuktu à Bamako. Avant de souhaiter à ce que ce film soit projeté à Tombouctou aussi. « Il faut réparer cette injustice. Que la création des cinéastes Africains soit consommée en Afrique… En 97 mn, nous avons pu voir tout ce qui s’est passé il y a 4 ans à Tombouctou », a-t-il dit. Enfin, il a déploré les exactions durant la crise. D’autres cinéphiles ont invité les autorités à prendre des dispositions idoines pour assurer la protection des droits humains.

Aguibou Sogodogo

Le Républicain du 26 Février 2018

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2018 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés