Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Dossier
Ordre des conseils fiscaux du Mali : Un nouveau bureau en place

La 6ème Assemblée générale ordinaire de l’Ordre des conseils fiscaux du Mali (OCFM), tenue le week-end dernier, à l’hôtel Massaley a permis de mettre en place un nouveau bureau. Auparavant les fiscalistes ont passé en revue les réalisations 2017 du bureau sortant, notamment les rapports d’activités et financier.

Pour le président de Abdrahmane Sall, en 15 ans d’existence l’OCFM s’est taillé une place enviable dans le concert des ordres professionnels du Mali et même au-delà des frontières. Fort de cette notoriété, l’Ordre a mérité de la confiance des plus hautes autorités du pays et a été retenu pour organiser en 2017 le 1er concours des conseils fiscaux stagiaires, dans le respect des règles d’éthique et de déontologie. Aussi, le premier tableau de l’OCFM a été institué et validé. Ce qui permet désormais à ce corps professionnel d’exercer ses activités dans la légalité. S’y ’ajoutent les multiples sollicitations de l’ordre par le gouvernement pour avis et contributions ; la distinction de trois membres de l’OCFM au grade de Chevalier de l’ordre national du Mali et la gestion de la présidence de la commission économique et financière du conseil économique, social et culturel du Mali.

Par rapport à 2018, qui est une année électorale, le président n’a pas manqué d’attirer l’attention de tous les acteurs. Ces élections qui seront consacrées à la présidentielle et aux conseils des régions et cercles, devront servir d’opportunité pour les imprimeurs, les agences de communication et les promoteurs de spectacles. Mais elles devaient permettre aussi aux professionnels experts indépendants que sont les conseils fiscaux, de se tirer d’affaires. De ce fait, l’OCFM recommande aux acteurs politiques de s’attacher des services avisés des conseils fiscaux, dans la réalisation de leurs contrats plans pour des périodes et des projets de société pour les candidats.

Le conseiller technique, Mohamed Lamine Samaké, représentant le ministre de l’Economie et des Finances dira que le département accorde une oreille attentive à la bonne marche de l’ordre. Ainsi, il reconnaît l’efficacité avec laquelle, le bureau sortant a enregistré des résultats. De même, l’OCFM a réussi avec brio à organiser le premier concours des conseils fiscaux stagiaires, ce qui en fait une organisation de confiance du département de tutelle.

Pour le représentant du ministre, les sollicitations soulevées par le bureau sortant, sont de nature concevables pour le ministère de l’Economie et des Finances. Puisqu’elles sont la preuve que l’Ordre, à 15 ans seulement d’existence, est une structure mature.

Parlant de l’intérêt qui a motivé les plus hautes autorités quant au recrutement des conseils fiscaux stagiaires, Mohamed Lamine Samaké dira que c’est pour répondre aux besoins de gouvernance. Parce que pour asseoir une bonne gouvernance partout au Mali, il faut des conseils fiscaux de proximité. Chose qui permettra de contribuer à l’amélioration de la gouvernance partout. Le conseiller technique a également exhorté les professionnels dudit ordre à mener la compétition dans la diversité pour relever les nombreux défis auxquels ils doivent face.

Il a réitéré l’engagement de son département à accompagner l’OCFM dans l’accomplissement de ses missions quotidiennes.

Diakalia M Dembélé

Le 22 Septembre du 26 Février 2018

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2018 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés