Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Un peu d’histoire, d’art et de culture
2eme édition du Festival du Coton : La capitale de l’Arachide accueillera l’événement du 25 au 31 Mars 2018

La deuxième édition du festival du coton se déroulera à Kita du 25 au 31 Mars 2018. Durant une longue semaine, les festivaliers et la population de la capitale de l’arachide qui se transformera en capitale de l’or blanc, auront l’occasion d’admirer le savoir-faire et l’étendue du talent des artistes qui œuvrent pour la survie du coton et de son plein essor. La conférence de presse du lancement qui a eu lieu au siège du groupe Next Média le jeudi 22 Février 2018 a permis aux organisateurs de dévoiler le programme du festival et de convier à Kita tous ceux qui aspirent au développement du secteur du coton.

Après Koutiala, la capitale de l’or blanc qui a abrité la première édition du festival, Kita qui est la deuxième ville cotonnière du Mali va accueillir la deuxième édition et sera une occasion pour les organisateurs de rallumer le flambeau allumé à Koutiala. Selon Abdelrahmane Sy, le président de l’Association des Jeunes pour la Valorisation du Coton et Directeur du festival, le but du festival et de valoriser le coton malien, d’inciter le public à consommer le coton et d’inviter les autorités à installer des usines de transformation du coton, un secteur qui peut être pourvoyeur d’emploi. Il a fait savoir que la première édition du festival qui s’est tenu à Koutiala a permis à certains de prendre conscience de l’enjeu et que cette deuxième édition qui se tiendra à Kita du 25 au 31 Mars 2018 sera une occasion pour exhiber les valeurs du coton au public et leur faire savoir que seule une prise de conscience de leur part poussera les autorités à changer de fusil d’épaule et à rendre au coton sa valeur. Il regrette que le Mali qui occupe une place de choix dans le classement des pays africains producteurs de coton ne transforme que 2% de son coton sur place et que le reste soit exporté. Le Directeur du festival est persuadé que le secteur du coton s’il est valorisé peut être un grand pourvoyeur d’emploi extirpant du chômage la majeure partie des jeunes chômeurs et des femmes. Maria Bocoum, styliste international, a affirmé que consommer le coton malien permet de participer au développement socio-économique du Mali.

Moussa Samba Diallo

Le Républicain du 28 Février 2018

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2018 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés