Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Tjikan
Financement du projet d’alimentation en eau potable de Kabala : La BOAD met 5 milliards FCFA dans la cagnotte

Christian Adovelande, le PDG de la Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD) et le ministre de l’ Économie et des Finances, Dr Boubou Cissé ont signé hier jeudi 1er mars, un accord de prêt de 5 milliards FCFA. Il contribue au financement du projet d’alimentation de la ville de Bamako en eau potable à partir de Kabala.

La Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD) a octroyé au Mali, une enveloppe de 5 milliards FCFA. Le montant prêté est une contribution de la BOAD dans le financement du projet d’alimentation en eau potable de la ville de Bamako à partir de Kabala. Pour concrétiser cette aide financière, le ministre de l’Économie et des Finances, Dr Boubou Cissé et le PDG de la BOAD, Christian Adovelande ont signé un accord hier jeudi 1er mars au Ministère de l’Économie et des Finances.

Selon le patron de l’hôtel des Finances, Boubou Cissé, les 5 milliards FCFA de la BOAD serviront à renforcer le système d’alimentation en eau potable de la Commune I du District de Bamako et ses environs dans le cadre du projet Kabala. Et cela, à travers la construction d’un réseau de distribution sur une longueur totale de 98 km, la réalisation de 7.125 branchements sociaux et 188 bornes fontaines.

Le ministre Boubou Cissé a précisé que le prêt accordé par la BOAD complète les contributions des autres partenaires estimés à 284,723 milliards FCFA et de 4,852 milliards FCFA pour l’État malien. Tandis que le coût global du projet Kabala est estimé 294,575 milliards FCFA.

Il a pour objectif d’assurer l’approvisionnement correct et durable en eau potable de la ville de Bamako et ses environs. Dans cette dynamique dit-il, le projet réalisera entre autres, une station de production d’eau potable de 288 000 m3/jour à Kabala, des ouvrages de stockage avec des stations de pompage, des réseaux d’adduction et de distribution d’eau. Mais aussi, il réalisera 2000 bornes fontaines et plus de 120.000 branchements sociaux.

D’après le PDG de la BOAD, Christian Adovelande, avec le projet Kabala, le taux de couverture de l’alimentation en eau potable devra connaître une évolution de 95% d’ici 2021. Tandis que le taux de prévalence des maladies d’origine hydrique liées à la consommation d’eau potable connaîtra une baisse de 50%. Et environ 1210 emplois directs seront créés au cours de l’exploitation de l’infrastructure.

Par la même occasion, le ministre Boubou Cissé a rappelé que la BOAD a déjà financé plusieurs projets de développement au Mali. Au nombre desquels, l’échangeur multiple au niveau du monument de la Paix, la voie longeant la corniche entre le 1er et le 2ème pont de Bamako, la réhabilitation de l’Avenue du 22 octobre 1946, la construction en 2x2 voies de la route Bamako-Koulikoro, l’interconnexion électrique entre la Guinée et le Mali, entre autres.

Lassina NIANGALY

Du 02 Mars 2018

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2018 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés