Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Dossier
Insécurité : Les guides touristiques en ont marre

Vingt d’entre eux ont trouvé la mort. Seuls 10 sur 522 guides sont en activité aujourd’hui. La Fédération nationale des guides de tourisme du Mali (FNGTM) demande à l’Etat, à défaut de sécuriser les sites touristiques à travers le pays, d’œuvrer pour la reconversion de ses adhérents.

Le Mali a célébré le 23 février dernier, la Journée internationale du tourisme à Mopti. Le président de la Fédération nationale des guides de tourisme du Mali (FNGTM), Ibrahima Guindo dit Sory, était hier face à la presse pour faire le point de la journée organisé en partenariat avec le ministère de tutelle. A ses dires, trois thèmes ont été débattus au cours de l’événement à savoir : " le rôle du guide dans la consolidation de la paix et de la cohésion sociale ; la communication touristique en temps de crise ; la reconversion des guides de tourisme".

Selon M. Guindo, la profession de guide touristique souffre énormément depuis l’éclatement de la crise sécuritaire en 2011. Et les acteurs ne savent plus à quel saint se vouer, déplorera-t-il. "Au Mali, nous avons deux types de guides : les guides locaux et les guides nationaux. Les guides locaux comptent 361 personnes et les guides nationaux 161. Sur les 522 guides que comptent le pays seuls dix sont activités ", a précisé le président de la FNGTM. Il a regretté la mort de vingt guides dans l’exercice de leur fonction du début de la crise à nos jours.

La célébration de la Journée mondiale du tourisme a été l’occasion pour la FNGTM de formuler des recommandations à l’endroit des autorités du pays. Elle demande entre autres, la mise en place d’une cellule nationale de sortie de crise (qui prendra en compte les préoccupations des acteurs du tourisme qui ne sont autres que la sécurisation des sites), le renforcement du partenariat public-privé pour la relance du secteur touristique.

A défaut de la sécurisation des sites touristiques, la FNGTM sollicite l’accompagnement de l’Etat pour la reconversion des guides touristiques dont la totalité se trouve plongés dans le chômage.

M. Diallo

Du 02 Mars 2018

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2018 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés