Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Dossier
Entrepreneuriat : Le MEFP engage les jeunes de la Commune III à s’insérer dans l’agro-sylvo-pastoral

L’agriculture, l’élevage et la sylviculture, longtemps laissés en jachère, s’avèrent aujourd’hui des filons que les jeunes devront exploiter. C’est qu’a dit le ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle lors de la journée porte ouverte avec la jeunesse de la Commune III.

Le ministère de L’Emploi et de la Formation professionnelle était ce vendredi 2 mars 2018 à la marie de la Commune IV pour une journée d’échanges avec les jeunes sur les opportunités d’emploi et de formation.

Le ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle, Maouloud Ben Kattra, a rappelé que l’emploi des jeunes figure en bonne place dans les priorités du président de la République Ibrahim Boubacar Kéita.

"Le chômage notamment celui des jeunes est le plus grand défi auquel notre pays est confronté. Nous sommes convaincus que le défi sécuritaire ne sera relevé que lorsque nous parviendrons à résoudre celui du chômage", a souligné M. Ben Kattra.
Le MEFP est revenu sur la promesse présidentielle de 200 000 emplois. A l’en croire, ce nombre a été dépassé d’environ 43 000. Il a invité les jeunes à s’intéresser à des domaines porteurs axés sur l’agro-sylvo-pastorale pour l’autosuffisance alimentaire et le développement économique de notre pays.

Modibo Kéita, adjoint au maire de la Commune IV, a indiqué que cette journée porte ouverte était la bienvenue car elle a permis aux jeunes de connaître davantage les opportunités d’emploi et de formation professionnelle à leur disposition.

"Nous saluons les efforts consentis par le chef de l’Etat dans le domaine de l’emploi des jeunes. Nous plaidons pour la pluralité et la diversification de ce programme. Nous réitérons notre soutien sans faille au gouvernement du Mali dans ses actions de création d’emplois et de formation professionnelle à l’endroit des jeunes", ajoutera-t-il.
La représentante de la Cafo, Saran Kéita, a exhorté les autorités à favoriser davantage l’emploi des jeunes pour la prospérité des familles. Et de saluer les efforts déjà consentis par l’Etat en matière de création d’emplois.

O. D.

L’Indicateur du Renouveau du 07 Mars 2018

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2018 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés