Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Situation du pays
Communiqué de presse : La Minusma condamne toute tentative de violation du cessez-le-feu

La Minusma est préoccupée par les vives tensions d’origine communautaire qui se sont développées ces dernières heures à Gao, et salue les appels au calme et les dispositions prises par les autorités locales qui ont permis un apaisement de la situation.  

Dans le cadre de l’application de son Mandat, la Minusma remplit son rôle en renforçant son appui sécuritaire et ses bons offices.

La Minusma est toutefois préoccupée par des initiatives de certains groupes armés qui ont annoncé des intentions contraires aux dispositions établies par la Commission Technique de Sécurité (CTS) relatives aux mouvements de convois. 

La CTS, présidée par la Minusma, et au sein de laquelle siègent les parties signataires de l’Accord pour la paix et la réconciliation nationale, a pris certaines mesures sécuritaires comprenant, entre autres, l’obligation des groupes armés d’obtenir l’aval de la Minusma avant chaque déplacement entre les différentes villes pour les convois de plus de cinq véhicules. 

En faisant fi de cette disposition, qui a fait l’objet d’une correspondance dont ils sont destinataires, les contrevenants engagent leur responsabilité.

La Minusma, dans son rôle de supervision du cessez-le-feu, prendra toutes les dispositions nécessaires qui vont dans le sens d’une meilleure sécurisation des populations et de leurs biens. 

Tout en saluant l’intention louable de contribuer à l’apaisement de la situation, la Minusma en appelle à la raison, et demande à tous de ne prendre unilatéralement des initiatives de nature à exacerber les tensions à Gao, comme ailleurs dans le pays.

Gao : le Chef de la Minusma auprès des Casques bleus du contingent bangladais

Le Représentant spécial du Secrétaire général et Chef de la Minusma, Mahamat Saleh Annadif, s’est rendu, samedi 3 mars, dans la Cité des Askia, pour présenter ses condoléances aux Casques bleus du contingent bangladais stationnés sur place. Il était accompagné du Commandant de la Force onusienne, le Général Jean-Paul Deconinck.

Après une minute de silence observée à la mémoire des quatre Casques bleus bangladais tués le 1er mars 2018 par une attaque à l’engin explosif improvisé dans la région de Mopti, M. Annadif a déclaré devant tous les éléments du contingent bangladais réunis au “Super Camp” de la Mission onusienne : « J’ai tenu personnellement à venir vous voir et vous présenter de façon solennelle et officielle, mes condoléances les plus attristées ». Il leur a ensuite rappelé ce qui suit : « nous évoluons dans une Mission difficile, mais quand de tels drames se présentent, c’est le moment de marquer notre solidarité et compassion ».

« Nous sommes engagés dans ce processus de paix et quoiqu’il arrive, nous continuerons à remplir notre mission », a rassuré le général de brigade bangladais et commandant du secteur-est de la Minusma Gao, A.T.M. Zaman Anisuz.

Zan Diarra

Soleil Hebdo du 08 Mars 2018

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2018 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés