Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Bon a savoir
FMPOS : La promotion Ibrahim Alwata

La 9e promotion du Numerus clausus de la FMOS porte le nom de Pr. Ibrahim Alwata. Le ministre de la Santé et de l’Hygiène publique, représenté par son secrétaire général, Dr Mama Coumaré, a engagé les nouveaux médecins à l’excellence, à s’inspirer de l’exemple de leur illustre parrain.

La cérémonie était présidée par le secrétaire général du MSHP, Dr Mama Coumaré, représentant le ministre Ousmane Sow, parrain de l’événement. Il avait à ses côtés le doyen de la FMPOS, Pr Seydou Doumbia.

On y notait la présence remarquable de deux anciens Premiers ministres (Ahmed Mohamed Ag Hamani et Ousmane Issoufi Maïga) et de plusieurs anciens membres du gouvernement, dont Mme Alwata Ichata Sahi, veuve d’Ibrahim Alwata, Mme Afoussatou Thiéro, etc.

Le président de la promotion, Tounko Fayinké, a salué la mobilisation des illustres personnalités.
Au nom de ses camarades, il a remercié le ministre de la Santé et de l’Hygiène publique, Pr. Samba Ousmane Sow, pour avoir accepté d’être le parrain de cette promotion. A l’en croire, rares sont les médecins encore en activité qui n’ont pas reçu l’enseignement de feu Pr. Alwata Ibrahim. Un humaniste au sens élevé de la patrie qui a impressionné la promotion qui porte son nom par son assistance à un étudiant en détresse.

Dr. Mama Coumaré, secrétaire général du ministère de la Santé et de l’Hygiène publique, a transmis les remerciements du parrain aux futurs récipiendaires pour leur marque de confiance. Il a invité les futurs médecins à prendre exemple sur Pr. Ibrahim Alwata, qui a œuvré à la valorisation de la profession médicale.

"Ce scientifique hors pair n’a jamais couru derrière la gloire mais est resté simplement dans la constance des prouesses scientifiques. Le travail titanesque qu’il a abattu en matière de traumatologie dans notre pays a convaincu plus d’un sur le sens du devoir et du sacrifice de ce disciple d’Hippocrate", révélera Dr. Coumaré.

Ibrahim Alwata, décédé à la tâche en 2017, a commencé sa carrière médicale comme infirmier, ensuite technicien supérieur de santé avant de signer son entrée à la Faculté de médecine comme étudiant où il décrocha son doctorat avant de se spécialiser en traumatologie qu’il exercera pendant 18 ans tout en restant à la disposition de l’école de médecine.

Les parents et amis de l’illustre disparu ont signifié toute leur reconnaissance aux 400 étudiants récipiendaires et remercié le gouvernement pour sa reconnaissance en faisant d’Ibrahim Alwata chevalier de l’Ordre national à titre posthume.

Ousmane Daou

L’Indicateur Renouveau du 14 Mars 2018

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2018 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés