Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Autres Actus
Gestion des ressources en eau : Impact des changements climatiques au menu des débats

Le ministère de l’Energie et de l’Eau a organisé, le mercredi 14 mars 2018, à l’hôtel Radisson Blu, un atelier sur l’impact des changements climatiques et de la pression anthropique sur la quantité et la qualité des ressources en eau. La cérémonie d’ouverture était présidée par Navon Cissé, représentant le ministre de l’Eau et de l’Énergie.

Les changements climatiques constituent une préoccupation majeure à l’échelle mondiale. Le Mali fait partie des pays les plus vulnérables aux changements climatiques pour des raisons qui sont, entre autres : la dépendance de la population vis-vis des ressources naturelles (l’agriculture, et l’élevage étant les deux activités les plus pratiquées l’échelle du pays), les sécheresses fréquentes, la déforestation, l’érosion des sols, la croissance démographique et la pression exercée les écosystèmes.

Lors de la préparation du Programme d’appui dano-suédois(PADS) 2010-2014 au Programme sectoriel eau et assainissement (Prosea), il était apparu que l’impact des changements climatiques et de la pression anthropique sur la quantité et la qualité des ressources et les usages méritait une étude approfondie dans le but d’identifier des actions spécifiques à inclure dans la deuxième phase du Pagire.

C’est pour répondre à ce besoin que le Mali, en partenariat avec le Royaume de la Suède et des Pays-Bas, va mener une étude sur les conséquences des changements climatiques et de la pression anthropique sur la quantité et la qualité des ressources en eau et les usages. L’objectif de cette étude est de prendre en compte des impacts des changements climatiques sur la quantité et la qualité des ressources en eau et les usages dans le processus de gestion intégrée des ressources en eau engagé au Mali.

Il s’agira de produire un rapport sur les connaissances scientifiques actuelles sur les conséquences des changements climatiques sur les ressources en eau au Mali, y compris une estimation des effets sur les différents secteurs d’utilisation. Les résultats de l’étude seront intégrés dans la version intégrée du Plan d’action et de gestion intégrée des ressources en eau (Pagire). Elle sera pilotée par la direction nationale de l’hydraulique et financée par le Royaume de la Suède et des Pays-Bas. Sa réalisation est confiée aux bureaux d’études BRL (France) et Cira (Mali).
Cet atelier a noté la participation du représentant de l’ambassade de Suède au Mali, Anna Tengnas, chargé des programmes et de Félix Hoogveld, des Pays-Bas, des partenaires techniques et financiers auprès du ministère de l’Energie et de l’Eau. Ils sont convaincus que les résultats de ces études permettront de renforcer la gestion des ressources en eau mais aussi de la gouvernance en vue d’endiguer des conflits autour des ressources en eau dans notre pays.

Navon Cissé a, au nom du MEE, salué la tenue de cette rencontre qui a regroupé d’éminents chercheurs. Il a dit compter sur ces études pour l’atteinte des objectifs du développement durable. Le représentant du ministre a salué l’appui conséquent des partenaires techniques et financiers qui n’a jamais fait défaut à notre pays.

Ousmane Daou

L’Indicateur du Renouveau du 15 Mars 2018

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2018 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés