Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Autres Actus
Terrorisme : Pourquoi les jeunes rallient les djihadistes

Terrorisme : Pourquoi les jeunes rallient les djihadistes

"C’est le chaos partout au Nord", tranche Mohamed Touré qui erre depuis 2013 à la recherche d’un emploi. L’Accord pour la paix et la réconciliation, présenté comme l’antidote à tous ces maux, se met en œuvre à pas de tortue. "Tantôt la ville est occupée par le Gatia, tantôt par la CMA. L’Accord était censé rétablir la sécurité, mais c’est peine perdue", déplore Issouf Ag Agaly, enseignant à Ménaka. Le cantonnement des groupes armés et la réinsertion des personnes inactives sont à son avis la solution. " Le chômage pousse les gens désœuvrés qui détiennent des armes à braquer les populations et les ONG et à commettre toutes sortes de bêtises", affirme Mohamed Maiga, commerçant à Gao.

Macina : trois suspects et un notable accusé de complicité arrêtés

A Macina, les chasseurs ont pris d’assaut mercredi le marché de Matomo suite à des informations selon lesquelles 6 présumés djihadistes seraient présents dans la localité. Selon des sources locales, Ils ont arrêté trois personnes suspectes et un notable du village accusé d’être un complice des djihadistes.

NARA : il n’y a pas de pénurie d’eau à Nara, selon le maire

Contrairement à ce qu’avaient annoncé certains médias, il n’y a pas de pénurie d’eau à Nara. Selon le maire, " il n’y a que de petites coupures d’eau dans la ville". Pour Boubacar Coulibaly, en cette période de forte chaleur, la demande d’eau est forte. Mais avec l’arrivé de la Société Malienne de Gestion de l’Eau Potable, la situation s’est beaucoup améliorée.

Immigration : l’Algérie continue d’expulser

La semaine dernière, c’est un groupe d’hommes arrêtés à Ghardaia, à 600 kilomètres au sud de la capitale qui a été expulsé à la frontière avec le Mali. Plus de 120 personnes, des Maliens, mais aussi des Guinéens, des Ivoiriens, des Gambiens des Sénégalais et des Burkinabè ont été emmenés jusqu’à Bordj Badji Mokhtar, côté algérien, puis ils ont dû marcher jusqu’à In Khalil, côté malien.
Selon un communiqué de Human Rights Watch, ces migrants ont voulu rejoindre Gao. Ils ont alors payé un transporteur privé. Mais ils ont été attaqués par des hommes armés sur la route. Après deux jours de voyage, ils sont arrivés à Gao où ils ont été pris en charge par des associations.

Kidal : le Premier ministre Soumeylou Boubeye Maïga attendu à Kidal le 22 mars prochain

Le Premier ministre, Soumeylou Boubeye Maïga, est attendu à Kidal le 22 mars prochain. Selon les autorités locales, cette visite s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de l’accord pour la paix. Sa sécurité devrait être assurée par les membres de la Coordination des Mouvements de l’Azawad CMA.

Santé A : Selon la Somagep, " la coloration de l’eau du robinet ne nuit pas à la santé"

A Bamako, la population dénonce la couleur l’eau du robinet. Selon plusieurs habitants, elle pourrait nuire à la santé. La société malienne de gestion de l’eau potable rassure. La couleur de l’eau n’a rien à voir avec sa qualité. Pour ses responsables, la coloration de l’eau du robinet est due souvent à la qualité des installations chez les clients.

REGIONS DU NORD : Sentiment d’abandon

Braquages, viols, engins explosifs improvisés, assassinats… tout le quotidien est rythmé de peurs pour les populations au Nord du Mali. Les quelques espoirs suscités par la signature de l’Accord pour la paix se sont dissipés. La présence des mouvements signataires, de l’armée malienne et des forces internationales ne parvienne pas à circonscrire un phénomène de plus en plus glaçant." Depuis 2012, on est dans l’attente. On a l’impression d’être abandonnés, comme si on ne faisait plus partie du Mali ! ", s’emporte Oumarou Maiga, jeune chômeur habitant Ménaka. Il y a seulement deux semaines, un véhicule du gouvernorat de la région a été enlevé au centre de la ville, en plein jour. Pourtant, ce n’est pas faute de forces qui légitiment leur présence par les besoins sécuritaires de ces populations.

L’Indicateur du Renouveau du 16 Mars 2018

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2018 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés