Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Autres Actus
En un mot : Des têtes à couper

Suite à la récurrence des attaques meurtrières, les populations du centre ne cachent plus leur déception et leur colère contre les autorités aussi bien au niveau local que national. Il nous est revenu que quelques semaines avant l’attaque contre le barrage, le maire de Djenné, la société civile et des leaders ont tenu de vives voix à dire au gouverneur de Mopti de prendre des dispositions pour la sécurisation du site de Djenné. Et le chef de l’exécutif au niveau de la 5e région aurait répondu que le barrage de Djenné est sécurisé, seulement elle n’est pas visible. L’ouvrage dont la construction a été évaluée à plus de 35 milliards F CFA, a été sérieusement endommagé. Malheureusement, ce n’est pas le seul cas de la négligence et de la légèreté des autorités administratives, politiques et sécuritaires. Comme il n’y aurait jamais de sanction, les terroristes peuvent vaguer à leur immonde opération de destruction et d’assassinat.

DAK

L’Indicateur du Renouveau du 16 Mars 2018

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2018 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés