Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Presse
Visite du Premier ministre Soumeylou Boubèye Maïga à Kidal : Un enjeu majeur pour le retour de la paix

Le Premier ministre Soumeylou Boubeye Maïga, accompagné d’une forte délégation ministérielle a entamé depuis hier jeudi 22 mars, une visite dans les régions du Nord et au Centre du pays. Une visite qui prendra fin le lundi 26 mars prochain. Il est attendu successivement à Tessalit, Kidal, Gao, Tombouctou, Mopti, Koro, Bankass, Bandiagara et Djenné. Cette visite représente un enjeu majeur pour l’Etat étant donné que le gouvernement est à pied d’œuvre pour organiser des élections libres et transparentes sur toute l’étendue du territoire national.

Comme précisé dans le communiqué, dans chacune de ces localités, Soumeylou Boubeye Maïga et sa délégation iront à la rencontre des populations afin de s’imprégner,de plus près, de leurs préoccupations en vue d’y apporter des solutions concrètes, conformément à sa feuille de route et au Programme présidentiel d’urgences sociales. Il est prévu également des rencontres avec les représentants de l’Etat, les élus locaux, les notabilités traditionnelles ainsi qu’avec les Forces armées et de sécurité déployées dans ces localités pour assurer la sécurité des personnes et de leurs biens et lutter contre le terrorisme.

Cependant, si certains trouvent que le chef du gouvernement ne doit pas partir à Kidal sans l’armée malienne, comme ce fut le cas pour l’ancien Premier ministre Moussa Mara en mai 2014, d’autres partagent l’idée du PM d’aller dans cette zone sans les Famas. Surtout après que la visite précédente ait occasionné non seulement plusieurs pertes en vies humaines, mais surtout le retrait de l’armée nationale et de toute l’administration qui y était déployée.

Dans une interview accordée à la BBC le mardi 20 mars dernier, le Premier ministre Soumeylou Boubeye Maïga a non seulement confirmé sa visite dans les régions du Nord et au Centre du pays à partir du jeudi 22 mars, mais aussi, il a donné l’assurance que son déplacement dans la ville de Kidal ne pose aucun problème et que cela se passera normalement.

« Nous y irons sans arrogance et sans esprit de revanche. Nous avons nommé depuis quelques mois, un gouverneur pour la région de Kidal, maintenant il faut aller voir avec lui et avec les populations, quels sont les services qui sont les plus urgents à mettre en place de manière à ce que l’Etat, là-bas comme dans toutes les régions du Mali, puisse répondre aux attentes des populations », a-t-il précisé.

Le message du PM est donc très clair, surtout après une mauvaise expérience vécue il y a 4 ans avec la visite de Moussa Mara.
« Je pars dans une localité où depuis près de 6 ans, il n’y a pas d’administration d’Etat. C’est une zone où l’armée malienne est absente. Donc je ne peux pas emmener des troupes là-bas car je ne vais pas avec un esprit militariste », a-t-il précisé.

Cette visite le mènera au Centre du pays également. Depuis 4 ans dit-il, le Centre du Mali est devenu un nouveau théâtre d’opérations pour les groupes terroristes qui font beaucoup de recrutements dans cette zone pour renforcer leurs effectifs. Et cette situation se caractérise par le retrait de l’Etat. Toute chose qui a favorisé la naissance de plusieurs groupes d’auto-défense.

« Dans cette zone, les groupes terroristes sont en train d’exacerber les tensions entre les communautés et au sein des communautés afin de prospérer. Une situation que les communautés doivent comprendre et éviter de rentrer dans leur jeu », a-t-il déclaré. Avant de souligner que le dimanche, il sera à Koro, Bankass et Bandiagara pour recenser les problèmes des populations afin de les prendre en charge.

Le Premier ministre a donné l’assurance que d’ici les élections, la situation sera stabilisée. Car le gouvernement est dans une situation où il n’a pas d’autre choix que de faire les élections. Et il n’a d’autre alternative que de créer les conditions afin de permettre le bon déroulement des élections sur toute l’étendue du territoire national.
A noter que Soumeylou Boubèye Maiga est accompagné de huit (8) membres du gouvernement à savoir Pr Tièmoko Sangaré, ministre des Mines et du Pétrole, Mohamed Ag Erlaf, ministre de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation, Mme Traoré Zeynab Diop, ministre des Infrastructures et de l’Equipement, Housseini Amion Guindo, ministre de l’Education Nationale, Maouloud Ben Kattra, ministre de l’Emploi et de la Formation Professionnelle, Mme Nina Wallet Intallou, ministre de l’Artisanat et du Tourisme et Mme Kané Rokiatou Maguiraga, ministre de l’Elevage et de la Pêche.

Le premier ministre et sa délégation ont été accueillis, hier jeudi matin à Tessalit par les autorités locales. Pour des raisons de tempête de sable qui s’est produite à Kidal, ils ont passé la nuit dans cette localité avant de regagner Kidal ce vendredi 23 mars dans la matinée.

Moussa Sékou Diaby

Le Tjikan du 23 Mars 2018

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2018 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés