Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Dossier
PCA-GIRE : Le Sineau validé

Dans le cadre des activités du Programme conjoint d’appui à la gestion intégrée des ressources en eau (PCA-Gire), financé par les Pays-Bas et la Suède, le ministère de l’Eau et de l’Energie, à travers la direction nationale de l’hydraulique (DNH), a organisé, le mercredi 21 mars 2018, un atelier de validation du Système national d’information sur l’eau (Sineau) qui vise à identifier et à corriger les faiblesses et dysfonctionnements affectant le système afin de le rendre opérationnel et plus performant.

Le Mali possède d’abondantes ressources en eaux (eau de surface estimée à 60,5 milliards de m3 et eau souterraines à 2700 milliards de m3) supérieures aux besoins. L’exploitation de ces ressources n’est toujours pas accompagnée d’une stratégie opérationnelle de suivi et d’évaluation permettant une bonne planification des actions de développement dans le secteur.

Ce contexte a été caractérisé par l’absence, d’une part de mécanismes formels de suivi des prélèvements d’eau opérés pour couvrir annuellement les besoins en eau des différents branches d’activités, et d’autre part, de cadres de recherches appropriés visant à étudier et prévoir les impacts des différents modes d’utilisation des ressources en eau sur leur évolution qualitative et quantitative et d’analyser les risques afférents en vue d’assurer une gestion efficience et durable de la ressource.

Pour pallier cette insuffisance le ministère de l’Eau et de l’Energie, a, dans le cadre des activités du Programme conjoint d’appui à la gestion intégrée des ressources en eau (PCA-Gire), financé par les Pays-Bas et la Suède, procédé, le mercredi 21 mars 2018 à la validation du Sineau qui n’était pas opérationnel depuis sa création en 2015. Le Sineau vise à identifier et à corriger les faiblesses et dysfonctionnements affectant le système afin de le rendre opérationnel et performant.

Il est géré par la direction nationale de l’hydraulique et alimenté par les points focaux, utilisateurs du Sineau au niveau des structures partenaires. Le Sineau compte 19 points focaux sans compter ceux des régions.

 Mme Cissé Youma Coulibaly, coordinatrice du PCA-Gire, a souligné l’importance du Sineau. "Depuis 2015 le Sineau a été initié grâce à un financement de la facilité africaine mais il n’est pas fonctionnel. Dans le cadre du PCA-Gire nous avons fait une étude pour faire l’état diagnostic du Sineau afin de le rendre opérationnel. Le Sineau permettra d’informer tous les acteurs des ressources en eau", déclarera-t-elle.
Pour Arouna Traoré, consultant en informatique du Sineau : "Le Sineau est une application qui fédère toutes les informations sur les ressources en eau au niveau national. Beaucoup de gens ont besoins d’informations sur l’eau mais ne savent pas où aller, d’où le Sineau".

Ousmane Daou

L’Indicateur du Renouveau du 23 Mars 2018  

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2018 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés