Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Un peu d’histoire, d’art et de culture
Koulikoro : Solidarité, fraternité et entente au cœur de la 3e édition du FIN

La 3e édition du Festival international Nianankan de Koulikoro (Fin) ouvre ses portes ce jeudi 26 avril 2018 dans la cour de la Comanav au bord du fleuve Niger à Koulikoro. Cette manifestation majeure culturelle et touristique de Méguétan annonce diverses innovations.
Initié par l’Association culturelle "Doussou Kélé" (AC-DK), le Festival international Nianankan de Koulikoro (FIN) entend participer au renforcement de l’esprit de solidarité, de fraternité et d’entente entre les communautés par le dialogue et la valorisation des éléments du patrimoine artistique, culturel et touristique de la région de Koulikoro.
Il vise à réhabiliter les festivités des masques et marionnettes de Koulikoro, à relancer la course des pirogues, à amener les communautés à se retrouver et à débattre de leurs préoccupations communes afin de ramener la paix et la concorde sociales dans la région de Koulikoro.

Axé sur la "paix, facteur de développement économique, social et culturel", l’édition 2018 qui se tiendra du 26 au 29 avril 2018, sera riche en activités. Il s’agit de manifestations folkloriques et artistiques, la course de pirogues, des conférences débats, le bras de fer et développé-couché, l’exposition d’objets d’art, la formation d’une centaine de jeunes en technique de prise de parole en public et l’entreprenariat.
Pour le directeur du festival, président l’AC-DK, le choix du thème est en parfaite harmonie avec l’actualité du pays. Selon lui, le développement économique, social et culturel n’est possible que dans un climat apaisé.
Au titre des innovations, Konaté a annoncé l’insertion dans les programmes du jeu de kermesse pour distraire les enfants et l’installation de deux podiums pour permettre aux artistes de faire valoir leur savoir-faire.

Le premier podium, nommé scène Dioba, sera réservé aux artistes locaux et le deuxième podium, nommé scène Nianankan, sera mis à la disposition de tous les artistes. Dans le cadre du bras de fer et développé-couché, les combattants feront une démonstration de force musculaire et de technique face aux milliers de festivaliers.
Pour la tenue de ces différentes activités, le directeur du festival a estimé le budget à 60 millions de F CFA.

Durant trois jours, des artistes de renommée nationale et internationale émerveilleront la bordure du fleuve Niger à Koulikoro. Des éminents conférenciers seront également au rendez-vous pour débattre des thèmes sur la "paix, facteur de développement économique, social et culturel", "culture et développement".

Y. Doumbia

L’indicateur du Renouveau du 24 Avril 2018

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2018 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés