Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Sur le fil de l’actu...
Briefing du Gouvernement : L’assassinat de la petite Ramata Diarra au centre des préoccupations !

Briefing hebdomadaire du Gouvernement : L’assassinat de la petite Ramata Diarra au centre des préoccupations !

Le ministre de la Jeunesse et de la Construction Citoyenne, porte-parole du Gouvernement Amadou Koïta a animé le jeudi au Centre d’Information Gouvernementale du Mali (CIGMA), le traditionnel point de presse du Gouvernement. Il s’agissait de faire le compte rendu du Conseil des Ministres du mercredi tenu au palais de Koulouba et aborder avec les hommes de media les questions d’actualités concernant la vie de la nation. Au titre de ce dernier point c’est l’affaire de l’assassinat atroce de la jeune Ramata Diarra de Fana qui a dominé les débats. Dont le Gouvernement condamne avec la dernière rigueur.

Dans le cadre des actualités concernant la vie de la nation Malienne, le porte-parole du Gouvernement a évoqué en premier lieu la visite de travail et d’amitié, du président de la République en République sœur de la Côte d’Ivoire. Il dira qu’au cours de ce voyage, les deux Chefs d’Etat ont réaffirmé les liens historiques et fraternels qui existent entre les deux pays. Selon le ministre Koïta, cette mission du président IBK a été l’occasion pour son homologue Ivoirien Alassane Dramane Ouattara de féliciter l’excellence des relations entre le Mali et la Côte d’Ivoire. Et surtout de féliciter le président IBK, son Gouvernement et l’ensemble du peuple du Mali pour leur effort mais également leur capacité de résilience de notre pays face aux nombreux défis que le pays est confronté. Le ministre Koïta d’ajouter que le président Ouattara a profité de cette visite du président IBK pour réaffirmer son soutien et l’engagement de la Côte d’Ivoire aux côtés du Mali dans la lutte contre le terrorisme.

Toujours dans le même chapitre, le porte-parole du Gouvernement est revenu sur le voyage du Premier ministre Soumeylou Boubeye Maïga dans la troisième région où il a accueilli ses homologues de la Côte d’ Ivoire Amadou Gon Coulibaly et du Burkina Faso Paul Kaba Tièba. Avec lesquels il a mené d’intenses activités 72 heures durant. Notamment le lancement des activités de la Zone Economique Spéciale (ZES) appelée SIKOBO. Selon le ministre Koïta cette zone sera un facteur d’intégration économique et d’incubateur des trois pays.

Le ministre porte-parole du Gouvernement a profité de ce point de presse au nom du Gouvernement de la République du Mali pour condamner l’acte odieux qui s’est produit à Fana la semaine dernière, concernant l’enlèvement et l’assassinat atroce de la petite albinos, Ramata Diarra. Il a saisi l’occasion pour informer l’opinion nationale et internationale de l’arrestation de deux suspects et de rassurer que les enquêtes vont continuer pour apporter toute la lumière sur cette affaire. Le ministre a également invité la population de Fana à la retenue tout en donnant l’assurance que le Gouvernement prend avec sérieux cette affaire.

Par rapport au Conseil des Ministres, le porte-parole du Gouvernement dira que le conseil a adopté deux projets de textes, trois projets de décret et entendu une communication écrite.

Le premier projet de texte a été soumis par le ministère des Affaires Etrangères et de la Coopération Internationale, il est relatif à la ratification de l’accord de prêt signé à Bamako le 1er mars entre le Gouvernement et le Fonds Saoudien pour le Développement relatif au financement de la construction de la route Didieni –Nara à la frontière mauritanienne.

Le second projet a été soumis par le ministère de l’Economie et des Finances, il est relatif à la Direction Générale des Impôts, à la Direction des Moyennes Entreprises et à la Direction des Grandes Entreprises.

Le premier projet de décret a été soumis par le ministère de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation, il porte sur la création de la Fondation du 26 mars au profit des familles des victimes des événements de mars 1991.
Le deuxième projet de décret est porté par le ministère de l’Environnement de l’Assainissement et du Développement Durable, il concerne la réglementation de l’exploitation des produits forestiers dans le domaine forestier national. Et le troisième projet de décret a été soumis par le ministère du Commerce et de la Concurrence portant organisation du commerce de distribution.

Enfin il dira que le conseil a pris acte d’une communication écrite du ministère de l’Economie et des Finances, relative à la politique nationale domaniale et foncière et son plan d’actions 2018-2022.

Par Jean Joseph Konaté

Le sursaut du 21 Mai 2018

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2018 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés