Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Dossier
Concours entreprenariat jeune : Mali-Folkecenter célèbre dix lauréats agronomes

Lancé en 2017, le concours dénommé "Idée de projets innovants dans le domaine de l’environnement et la gestion des ressources naturelles" de l’ONG Mali-Folkecenter Nyetaa (MFC/Nyetaa), avec l’appui de l’ONG danoise, a connu son épilogue ce samedi 23 juin 2018. Ils sont dix récipiendaires, porteurs de projets innovants dans le domaine de l’agroforesterie à être retenus sur une soixantaine.

C’est à la faveur d’une cérémonie organisée au Parc national que l’ONG Mali-Folkecenter Nyetaa (MFC Nyetaa) a dévoilé les noms des dix récipiendaires de son concours lancé en 2017, intitulé : "Idée de projets innovants dans le domaine de l’environnement et la gestion des ressources naturelles".

Ils étaient une soixantaine à postuler. Après traitement des dossiers, en décembre 2017, les membres du jury avaient retenu 34 dossiers pour la suite. Pour aider les jeunes porteurs de projets retenus à mieux ficeler leurs projets pour la dernière phase du concours, l’ONG a organisé les 12, 13 et 14 décembre 2017 une formation à l’attention des récipiendaires à la Maison Kayira, à Banankabougou.

Les projets retenus cadrent avec les thèmes du concours : "Les énergies renouvelables ou efficacité énergétique, l’agroforesterie, le recyclage des déchets solides et liquides, l’agro-alimentaire bio et naturelle". Sur les dix lauréats figurent deux filles, Nabintou Bamba, finaliste à l’Ecole d’agro-pastorale de Bougouni, et Assitan Coulibaly de l’Ifab.

Leurs projets portent respectivement sur la transformation des produits agro-forestiers non ligneux spécifiquement l’anacarde et le maraîchage bio ainsi que la transformation des produits bio. S’y ajoutent, plusieurs autres projets innovants comme le recyclage des déchets notamment des pneus usés dans le district des Jeunes volontaires de l’environnement (JVE), le compostage du jeune ressortissant du Nord Abouba M. Alfousseini, l’amélioration des races de volailles locales porté par Alassane Berthé de l’Ifab dans la région de Sikasso, etc.

Pour le président de MFC/Nyetaa et du Reso climat, Dr. Ibrahim Togola, cette compétition entre les porteurs de projets visait surtout à renforcer la capacité de notre pays à faire face à la problématique et au défi environnemental lié à la croissance démographique fulgurante, à l’appauvrissement des sols de cultures par des pratiques (engrais et agriculture intensive à travers la déforestation).

A l’en croire, il va permettre la mise en œuvre de projets d’agroforesterie qui se veut une réponse à long terme de gestion durable des ressources naturelles au Mali précisément dans la Commune de Finkolo-Ganadougou et à Bamako. Il a promis l’accompagnement des lauréats par son organisation en partenariat avec DFE (une ONG danoise) et invité les récipiendaires à la persévérance.

Pour le consultant Mahamadou Karamoko Diarra, les porteurs de projets ont reçu une formation au cours de ce concours qui va leur permettre de surmonter les difficultés du terrain. 

Les administrations des écoles des lauréats ont remercié MFC/Nyetaa pour tout son soutien et réitéré leur accompagnement en faveur des récipiendaires dans la concrétisation de leur projet. Les projets retenus seront accompagnés par des mentors, des partenaires de l’ONG Mali Folkecenter, l’ONG danoise, Access, Initiative verte, etc.

Cette cérémonie a été l’occasion pour le directeur de MFC/Nyetaa, Ousmane Ouattara, de présenter le Gep (Gestion environnementale participative), un modèle de gestion décentralisée efficace des ressources naturelles. A l’en croire, elle constitue un enjeu majeur, notamment dans les pays sahéliens dont le Mali qui implique toute la communauté à la gestion environnementale.

Le lancement de la campagne "S’asseoir sur une tonne de CO2" a été également un temps fort de la proclamation du concours. Elle se déroule dans cinq pays : Népal, Bosnie Herzégovine, Danemark, Vietnam et le Mali et qui invite à la préservation de la nature et de la biodiversité pour la résilience face aux effets du changement climatique.

Ousmane Daou

L’Indicateur du Renouveau du 25 Juin 2018

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2018 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés