Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Presse
Grève des administrateurs civils : Le PM écourte sa visite, les grévistes insensibles

Le Premier du Mali, Soumeylou Boubeye Maiga, a décidé hier d’écouter sa visite de travail entamée en Europe. Les raisons de ce changement de programme sont liées à la grève d’une semaine des administrateurs civils qui impacte gravement le processus électoral. Les grévistes rappellent qu’ « avant de voyager, il savait pour leur grève ».

Les administrateurs civils maliens ont entamé le lundi 25 juin 2018 une grève d’une semaine. Les administrateurs réclament au gouvernement l’application du procès-verbal de conciliation signé depuis le 4 novembre 2001, une prime de technicité et l’adoption d’un statut autonome pour leur corps. Ils exigent également le renforcement de leur sécurité.

Malheureusement, cette grève intervient dans une période cruciale de notre pays. Il s’agit de distribution des cartes d’électeur débutées le 20 juin dernier. La grève a complètement perturbé cette distribution sur toute l’étendue du territoire.
Face à cette situation qui risque de compromettre la bonne organisation de l’élection présidentielle, le Premier Ministre en visite de 5 jours (26-30 juin) en Europe a décidé de mettre fin à sa mission pour venir gérer cette situation, à en croire un communiqué de la Primature.

Avec cette décision, Le PM viendra prendre personnellement le dossier en main pour débloquer la situation afin de permettre la poursuite de distribution des cartes.
Cette décision est un « non-événement » pour les grévistes qui rappellent qu’il a quitté le pays la veille du début de leur grève. « Avant de voyager, il savait qu’on allait en grève. On a fait plusieurs jours en vain pour le rencontrer. Il n’a pas voulu nous rencontrer. Si maintenant, il comprend que c’est grave, tant mieux pour nous, tant pis pour eux. On nous a déjà appelé et on attend son arrivée », a réagi Ousmane Christian Diarra, secrétaire général du syndicat des administrateurs civil et préfet de son état. Les grévistes disent attendre des réponses « claires et précises » du gouvernement et rappellent qu’ils ne font pas confiance aux autorités.

Y Doumbia

L’Indicateur du Renouveau du 28 Juin 2018

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2018 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés