Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Le Républicain
Élection présidentielle du 29 juillet : UNESCO sensibilise à la lutte contre les violences pré et post électorales

La quatrième région du Mali a abrité du 05 au 08 juillet 2018 un atelier sur l’élaboration des messages de sensibilisation pour la participation démocratique des femmes et des jeunes aux élections et contre les violences pré et post électorales. Organisé par le ministère de la Jeunesse et de la Construction citoyenne en collaboration avec l’UNESCO, ledit atelier vise à trouver de nouvelles approches de sensibilisation et des messages clés qui permettront de doter les jeunes des valeurs de justice, d’identité, de respect de soi, de l’autre et de citoyenneté pour un bon déroulement pacifique des élections au Mali.

La cérémonie d’ouverture était placée sous la présidence de M. Biramou Sissoko, gouverneur de la région de Ségou, avec à ses côtés, Mme Diabaté Mariam Bamba, maire de la commune rurale de Pelingana (Ségou), de M. Hervé Huot-Marchand, représentant de l’UNESCO au Mali et M. Yacouba Garba Maiga, conseiller technique et représentant du ministre de la Jeunesse et de la Construction citoyenne.
On notait également la participation d’une vingtaine de participants, représentant les partenaires du projet, des religieux, des hommes de média, venus des deux régions d’intervention du projet (Mopti et Ségou). Dans son discours, M. Sissoko a remercié l’UNESCO, pour son appui technique et financier dans la mise en œuvre de ce programme qui, pour lui, est un moyen sûr et fiable dans la préservation de la paix et de l’intégrité sociale. « Ce projet, plus que jamais, est un véritable créneau pour asseoir une culture de paix et de cohésion sociale durable au Mali », a-t-il dit.
Mme le maire, Diabaté Mariam Bamba a salué l’initiative qui met un accent particulier sur le rôle et l’importance que les femmes et les jeunes peuvent jouer pour le bon déroulement des élections. « Valoriser le rôle des femmes et des jeunes dans le processus électoral au Mali, c’est assurer une paix durable », a-t-elle déclaré.
Pour sa part, M. Huot-Marchand a félicité le gouvernement du Mali pour les efforts déployés et son engagement à promouvoir la paix et la cohésion sociale à l’approche de l’élection présidentielle. Il a rappelé l’importante et la place qu’ont les jeunes au sein de son organisation. « Les jeunes sont au cœur du programme de développement durable à l’horizon 2030, et l’UNESCO croit en la capacité des jeunes enthousiastes et passionnés à transformer positivement et durablement leurs sociétés en tant qu’acteurs majeurs du changement pour la paix et le développement », a-t-il expliqué.
A l’issue des travaux de quatre jours, des messages clés ont été élaborés, validés et traduits en langues nationales (Bamanankan et Fulfulde). Aussi, une feuille de route a été élaborée et adoptée. Elle indique les prochaines étapes pour la finalisation de la transcription des messages par les experts du ministère de l’Education nationale, le choix définitif des supports de communication par l’UNESCO et le ministère de la Jeunesse et de la Construction concitoyenne, ainsi que la diffusion des premiers messages par les radios communautaires des localités de mise en œuvre du projet, au plus tard le 20 juillet 2018.

Moussa Dagnoko

Du 13 Juillet 2018

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2018 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés