Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Sur le fil de l’actu...
Présidentielle de 2018 : La mission d’observation électorale-Mali 2018 est déjà à l’œuvre

La mission d’observation électorale-Mali 2018 a rencontré la presse le 11 juillet 2018 à l’hôtel Sheraton pour exposer son dispositif électoral pour le 29 juillet. Ladite conférence de presse était animée par Cécile Kyenge, chef de la mission d’observation de l’Union européenne. Elle avait à ses côtés Marie-Violette César, chef adjointe de la mission et Alain Chabod, attaché de presse.

Il faut rappeler que la mission d’observation électorale-Mali 2018 (MOE UE) a pour mandat d’effectuer une évaluation approfondie, impartiale et à long terme du processus électoral au regard des normes internationales pour des élections démocratiques. Le processus électoral sera évalué conformément au cadre juridique malien et aux obligations régionales et internationales du Mali.

Deux jours après le scrutin, la mission entend présenter publiquement ses observation et conclusions sur le processus lors d’une conférence de presse. Selon Cécile, les observateurs sont principalement déployés dans le Sud et l’Ouest du pays ainsi qu’à Bamako, ils couvrent également en partie le centre et le Nord en fonction des conditions de sécurité. Elle a fait savoir que la mission disposera de plus de 80 observateurs sur le terrain, issus de 24 États membres ainsi que de la Norvège, de la Suisse et du Canada le 29 juillet.

Cécile Kyenge a également rencontré la plupart des acteurs de l’élection présidentielle, histoire de faire le point sur les préparatifs du scrutin à près de deux semaines du vote. Elle s’est entretenue avec 17 des 24 candidats à l’élection présidentielle ou leurs représentants, dont le président-candidat Ibrahim Boubacar Keïta, et le chef de file de l’opposition Soumaïla Cissé. Elle a aussi pris connaissance des mesures prises par le gouvernement pour assurer la sécurité de la campagne électorale et des bureaux de vote ainsi que de l’état d’avancement des préparatifs du scrutin lors de son entretien avec le ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, Mohamed Ag Erlf, qui est en charge de l’organisation des élections ; Siaka Sangaré, Délégué général aux élections ; Salif Traoré, ministre de la Sécurité et de la Protection civile et Tiéna Coulibaly, ministre de la Défense. Ensuite, elle s’est entretenue avec 15 des 24 candidats ou leurs représentants à l’élection présidentielle au cours d’une table-ronde. Puis avec Tiébilé Dramé, le directeur de campagne du chef de file de l’opposition Soumaïla Cissé.

Mariatou Coulibaly, Stagiaire

Le Débat du 16 Juillet 2018

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2018 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés