Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Dossier
4eme conseil d’administration ordinaire de l’ADR : des bonnes perspectives pointent à l’horizon pour les communes de Bamako.

Les administrateurs de l’Agence de Développement Régional (ADR) de Bamako étaient en conclave le mercredi 6 février 2019 dans la salle de réunion de la mairie du district. L’ouverture des travaux était placée sous la présidence du Maire du District Adama Sangaré.

Les points inscrits à l’ordre du jour étaient, la présentation et la validation du rapport annuel 2018, le plan d’action 2018, le plan de recrutement du personnel, ainsi que le plan d’action et budget 2019.

Dans son intervention le Maire du District, a affirmé que les ADR du Mali sont une émanation des plus hautes autorités du Mali, afin de doter les collectivités d’outils leur permettant d’assurer la maitrise d’ouvrage de développement. Il ajoute que les élus locaux n’ont pas les compétences nécessaires pour assumer les missions qui sont les leurs d’où la création de cette structure en vue de remédier à ce déficit. Aux dires du Maire Sangaré, les changements qualitatifs ont été enregistrés au niveau de la conception et la recherche de financement pour des projets de développement au niveau des mairies.

L’occasion était bonne pour lui d’inviter les maires à s’acquitter de leur cotisation, qui selonlui, est un gage du financement et de la réalisation des projets de développement.

Perspective

L’Agence de Développement Régional (ADR) de Bamako est à pied d’œuvre pour la réalisation de certains projets structurant de la capitale du Mali au cours de l’année 2019.

Le maire du District Adama Sangaré, affirme que l’année 2019, sera marqué par le démarrage des études de faisabilité de « Bamako Dogo, » « Marché de Bamako » qui permettra de faciliter, les échanges commerciaux au niveau de chaque commune, afin d’apporter aux consommateurs des « bons produits ». Ce projet permettra d’améliorer les recettes fiscales des collectivités à travers le paiement des taxes de développement recouvrés au niveau de ces marchés.

Les projets contra plan État- Région seront au cœur des préoccupations, beaucoup d’activités seront exécutés dans ce sens.

La mise en place de l’animation des cadres de concertation sectorielle dans le domaine de la santé, éducation, l’accès à l’eau potable sont aussi envisagés.

Le maire du District, a invité les administrateurs, à faire un examen judicieux, des documents soumis à leur appréciation.

Créées il y a juste 3 ans les ADR, sont représentées au niveau de toutes les communes du Mali. Elles relèvent du ministère de l’administration territoriale et de la décentralisation.

Bissidi Simpara

Bamako, le 07 Février 2019

©AFRIBONE

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2019 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés