Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Presse
7e édition de la JIA : Un livre blanc avec 24 solutions remis au PM

« Mes produits préférés sont les jus que j’ai beaucoup consommé dernièrement… » __ Le premier ministre SBM

Du 29 novembre au 2 décembre, le parc des expositions mettra en exergue les productions locales pour favoriser au mieux leur exportation. C’est un thème pertinent qui vient à point nommé pour les productions maliennes qui ne cessent de croître et qui ne demandent qu’à être visibles sur le plan national et international. Le premier ministre a donc donné le coup d’envoi à ces expositions de 3 jours ouverts à tous. En lui remettant ce livre blanc, les organisateurs espèrent la prise en compte effective de leurs doléances, conseils, réflexions et propositions au gouvernement pour une meilleure part des produits maliens dans le marché mondial. Et le Mali ne compte aujourd’hui qu’un taux d’industrialisation de 3%. Il y’a du chemin à faire... Avec la présence des représentants de plusieurs ministères, d’entreprises maliennes, de médias ou d’étudiants. Le mot d’ordre était la valorisation de nos productions locales que le président de l’organisation patronale des industries, Cyril Achcar, soutenait avec fermeté : « Nous ne devons plus accepter cette place de consommateur, nous devons devenir un pays exportateur. Mais pas que de matières premières, nous devons nous battre et devenir un pays de production et de consommation intérieure et d’exportation de nos produits finis ».

Pour célébrer la JIA, plusieurs activités sont au menu : Conférences-débats, réflexions entre les acteurs de l’industrie de l’Afrique et les partenaires techniques et financiers. Durant ces quatre jours, les acteurs de l’industrie partageront leurs expériences afin de trouver une solution aux problématiques de l’industrie en Afrique et surtout du made in Mali.

Le gouvernement se dit être favorable et engagé pour cette cause. Le premier ministre Soumeylou Boubeye Maïga s’est d’ailleurs engagé à faire de la promesse gouvernementale une réalité en « favorisant la disponibilité de certains facteurs de production, en nous appuyant sur les filières compétitives autant à l’intérieur qu’à l’extérieur et en faisant en sorte que les textes sur la commande publique puissent être appliquée à tous »

Organisé par le ministère du développement Industriel et de la promotion des Investissements, l’ONUDI et l’organisation Patronale des industriels (OPI) avec l’appui de l’Agence Spirit, les 100 stands qui se sont érigés pour l’occasion n’espèrent qu’une plus grande reconnaissance de leur labeur grâce à cette 7e édition de la journée de l’industrialisation de l’Afrique.

Aissata Keita

Bamako, le 30 Novembre 2018

©AFRIBONE

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2018 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés