Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Situation du pays
ANIIM : Sensibiliser pour être mieux reconnu

Du 08 au 09 décembre 2018, l’Association des Infirmiers du Mali, organise des journées de sensibilisation autour de conférences à la Maison des Aînés sise à Hamdallaye ACI 2000. Les agents de santé de l’ANIIM ( Association Malienne des Infirmiers et Infirmières du Mali) se sont donnés pour objectif de valoriser leur métier vis-à-vis de l’opinion publique qui a souvent tendance à le dévaloriser leur métier.

Au Mali, être infirmier dans le corps des agents de la santé, c’est pas toujours une partie de plaisir. La problématique de leur formation, ajoutée au déni de leur métier, au salaire plus ou moins dévalorisant, les infirmiers maliens entendent changer la donne en organisant des cadres de discussion comme celui susdit pour échanger ensemble entre professionnels des difficultés de leur métier mais surtout pour restructurer leur marge de manoeuvre et cadrer la pratique de leur métier.

La population malienne est urbaine avec 40,7 % et une espérance de vie d’environ 50 ans. En effet le Mali a une population d’environ 17 millions habitants, et le infirmiers compte à peu près un nombre de 4 880 à la fonction publique travaillant pour l’État, ce qui constitue les 1/6ème environ des infirmiers formés au Mali. Le but de cette association consiste d’ailleurs à amener de l’appui vis-à-vis des infirmiers pour s’exprimer et travailler harmonieusement. L’association invite tout infirmier diplômé, en chômage ou en activité de se joindre à la partie. mais également l’association.

A propos de l’ANIIM
Elle a été mise en place grâce à la loi N° 2017-034 /du 14 juillet 2017, portant création de l’ordre des infirmières et infirmiers du Mali. C’est à partir de la promulgation de la loi 96-032, portant statut général des établissements publics à caractère professionnel que les démarches ont commencé pour la création de l’Ordre des infirmières et infirmiers. De 2006 à 2013, l’ANIM a mené plusieurs missions d’échanges sur financement de l’Institut d’administration du Canada et du gouvernement avec l’objectif de renforcer des capacités en vue de la création de cet ordre. Elle est constituée des techniciens de santé, techniciens supérieurs de santé, assistants médicaux, toutes spécialités confondues, biologistes médicaux, hygiénistes assainisseurs et infirmières obstétriciennes.

Aissata Keita

Bamako, 04 Decembre 2018

©AFRIBONE

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2018 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés