Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  22 Septembre (hebdo du lundi)
ARP : Les raisons d’une création

« Cher camarades, notre pays de mon point de vue n’a pas besoin de plus de division, il a besoin de plus de cohérence et de plus de cohésion, c’est dans cela que nous inscrivons » dixit Tièman Hubert Coulibaly

Alliance politique « Action Républicaine pour le Progrès (ARP) », composée de plusieurs partis politique, notamment UDD, FAC, MPM, UMPC, PPM, PMDES et d’ autres associations, après sa création en juin dernier, a tenu le samedi 27 juillet 2019 au Crès de Badalabougou, sa toute première conférence des cadres, sous la présidence de Tièman Hubert Coulibaly, président de l’ARP. C’était en présence de l’ensemble des cadres de cette Alliance politique.

Ce premier grand rendez-vous de l’ARP, dirigé par l’ancien ministre Tièman Hubert Coulibaly était placé sous deux thèmes majeurs à savoir : la création de l’ARP et l’état de la vie de Nation.

A l’ouverture des travaux, le président Tièman Hubert Coulibaly, après avoir souhaité la bienvenue à l’ensemble des participants, a précisé le contexte et les raisons qui ont prévalu à la création de l’Alliance politique de l’ARP. Il a également précisé à l’intention des cadres de cette alliance politique les objectifs assignés, ainsi que les perspectives qu’il entend faire dans les semaines et les mois à venir en termes d’animation de l’espace politique national.

Parlant de la création de l’ARP, son président Tièman Hubert Coulibaly, a fait savoir que c’est après de long mois de travail de novembre 2018 à juin 2019, que lui et les autres membres ont décidé de lancer cette alliance politique intitulée« Action Républicaine pour le Progrès » (ARP). Son objectif est de mobiliser les forces politiques pour faire face aux défis auxquels le Mali est confronté, de formuler des propositions sur tous les sujets d’intérêt national, unir les forces et créer un cadre plus large en vue des prochaines échéances électorales, d’œuvrer pour une gestion efficace des Institutions de la République en tenant compte des compétences, entre autres.

Rappelons que la création de cette coalition politique avait suscité beaucoup de commentaires et de critiques dans le monde politique malien. Selon son président, Tièman Hubert Coulibaly, « cette alliance n’est pas créée avec pour vocation de mener une action contre quelqu’un, ni contre une quelconque organisation. Mais, nous estimons que ce nous faisons peut être porteur d’élément positif pour l’apaisement du climat politique au Mali », a précisé Tièman Hubert. Avant d’ajouter que sans apaisement du climat politique les réformes qui sont en cours tant sur le plan administratif, institutionnel et sécuritaire ne sauraient être réalisées.

Il a en autre informé que lui et les autres membres de l’ARP ont soutenu le projet de prorogation du mandat des députés. A cet effet,Tièman Hubert, estime que cette prorogation doit servir pour que tout le monde puisse être satisfait de ce qui a été accordé dans l’atteinte des objectifs finals.

Parlant du Dialogue politique inclusif, le président de l’ARP a déclaré qu’en leur sein ils ont beaucoup débattu du sujet. A cet effet, il, se dit très convaincu que cette thématique sera parmi celles des questions qui seront largement débattues au cours de cette conférence des cadres vu son importance. « Cher camarade, notre pays, de mon point de vue, n’a pas besoin de plus de division, il a besoin de plus de cohérence et de plus de cohésion, c’est dans cela que nous inscrivons », a déclaré Tièman Hubert Coulibaly, avant d’inviter les uns et les autres de laisser les querelles, afin de mettre le Mali au-dessus de tout.

AMTouré
Le 29 Juillet 2019

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2019 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés