Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  A lire !
Accident vasculaire cerebral : Les conseils pratiques de Sandrine Zerbo

Accident vasculaire cerebral : Les conseils pratiques de la nutritionniste-diététicienne, Sandrine Zerbo

Les Accidents vasculaires cérébraux (AVC) sont la deuxième cause de mortalité dans le monde et dans les pays en voie de développement, derrière les maladies chroniques telles que les maladies cardio-vasculaires, devant les maladies infectieuses notamment les infections pulmonaires ou diarrhéiques, la tuberculose, le Sida et le paludisme. La nutritionniste- diététicienne Sandrine Zerbo, dans cette interview, établit le lien entre les AVC et l’alimentation.

« Le Pays » : Qu’est-ce qu’un AVC ?

Sandrine Zerbo : Un accident vasculaire cérébral ou AVC est un arrêt soudain de la circulation sanguine à l’intérieur du cerveau. Son caractère brusque le rend difficile à prévenir et les effets sont parfois irréversibles (mort, paralysie, handicap). Ainsi, au Burkina Faso, l’AVC est devenu un grave problème de santé publique. On constate aujourd’hui de nombreux cas d’AVC qui touchent un certain nombre de personnes et même les jeunes. Il nous semble donc évident de chercher à savoir quelle est la contribution de l’alimentation dans la prévalence des AVC et comment les éviter.

Quelles sont les causes de l’AVC ?

Les causes sont de plusieurs types, notamment celles qui sont dues à un facteur tel que l’âge, les prédispositions génétiques, le tabagisme, l’hypertension artérielle, l’obésité, le diabète, la sédentarité et le stress. Mais la plupart des causes sont dues à la mauvaise alimentation et hygiène de vie.

Voici quelques causes de l’AVC dû à une mauvaise alimentation et hygiène de vie :

L’excès d’alcool ou une alimentation riche en sel favorise une pression artérielle élevée. Pour le sel, il ne s’agit pas seulement du sel visible qu’on rajoute dans nos repas, par exemple le sel de table ou les cubes. Il s’agit également du sel caché dans les produits prêts à la consommation, par exemple les pizzas, les charcuteries (saucissons, saucisse, jambon, etc…), les boîtes en conserves et les chips. Une alimentation trop riche en graisses saturées et en gras (produits d’origine animale) (les produits laitiers trop gras, les viandes, etc…), les huiles dans les boîtes de conserve augmentent les taux de cholestérol. Une alimentation excessive en sucre (pour le sucre, il ne s’agit pas seulement du sucre visible comme le saccharose). Il s’agit également du sucre caché dans les boissons gazeuses, les sodas, les pâtisseries, qui favorise la survenance d’un diabète et une surcharge pondérale qui peuvent être des causes des AVC. La sédentarité est l’une des causes de l’AVC ; beaucoup de personnes ne bougent pas, ne pratiquent pas le sport. Or, une vie sans sport est une vie pleine de maladies et de stress. Toujours garder dans son esprit et dans son assiette une alimentation saine, équilibrée et variée.

Quels conseils diététiques pour prévenir les AVC ?

Réduire la consommation du sel et des cubes, remplacer le sel par les épices locaux ; par exemple : ail, gingembre, persil, cèleri, soumbala, poisson sec, etc.
Ne pas dépasser 6 à 8g de sel par jour
1pincée de sel =1g
1cuillérée à café de sel=5g
Réduire la consommation de sucre, préférer toujours le miel bio
Limiter la consommation de l’alcool.

Ne pas dépasser 2 verres par jour, préférer toujours le vin de bonne qualité car le vin a des effets bénéfiques sur le cœur, réduire la consommation des boissons gazeuses, des sodas, etc… Préférer toujours boire de l’eau, réduire ou arrêter la consommation du tabac, réduire la consommation de graisses ou de gras dans votre alimentation et des fritures dans nos cuisines, préférer les aliments cuits à la grille, au four, à la vapeur ou bouillis, préférer la consommation des huiles d’origines végétales par exemple l’huile d’olive, de soja, de tournesol, d’arachide, de sésame, etc…

Il faut aussi consommer plus de poisson et moins de viande, manger plus de légumes et de fruits car les fruits contiennent des antioxydants qui nous aident à lutter contre les maladies chroniques. Mais manger aussi à des heures régulières et penser à cuisiner équilibré, varié et sain. Exemple (1 /3 de céréales, 1/3 de viande ou poisson, 1/3 de légumes).

ϖ Privilégier les repas faits à la maison car en cuisinant soi-même ses repas, on arrive à contrôler l’hygiène et le dosage des ingrédients.

ϖ Un apport adéquat en calcium, en magnésium, en vitamine K et D réduira considérablement le risque des maladies chroniques qui peuvent engendrer un AVC.
ϖ Pratiquer du sport au moins 1h par jour ; ça peut être la marche, le vélo, la corde, la danse, ou en salle de gym. Le sport vous permettra d’éviter les maladies et surtout le stress.

ϖ Contrôler toujours votre pression artérielle, votre cholestérol et votre glycémie.
ϖ Faire un bilan annuel de santé au moins une fois dans l’année pour s’assurer que tous les organes du corps fonctionnent à merveille.
ϖ Reposez-vous bien, dormez bien, respectez les 8 heures de sommeil.

NB : Petit secret pour les gourmands qui sont arrivés jusqu’à la fin de l’article.
N’oubliez pas de consommer au moins un fruit, du café, des dattes et l’huile d’olive par jour car une étude américaine a prouvé que ces aliments peuvent réduire le risque des maladies chroniques telles que l’hypertension artérielle, les diabètes, l’obésité et AVC, etc. Ne pas dépasser une tasse de café, 2 ou 3 dattes par jours, 1 cuillérée à café d’huile d’olive par jour.

Valérie TIANHOUN
Le Pays du 11 Juillet 2019

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2019 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés