Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Autres Actus
Attaque contre le village de Koulogon : Autorités et Association au chevet des victimes

Suite à l’attaque contre le village de Koulogon, le 1er janvier 2019 par les « dozos », dans le cercle de Bankass, l’association « Tabital Pulaaku » et les autorités administratives et locales sont à pied d’œuvre pour venir en aide aux victimes.

Cette attaque est une illustration de la gravité de l’insécurité dans le centre du Mali notamment dans la région de Mopti. En effet des hommes habillés en « Dozos » ont fait irruption dans le village de Koulogon tuant 37 personnes et brulants des greniers avant d’apporter des animaux.

Les autorités administratives à travers le gouverneur Sidi Alassane Touré accompagné par une forte délégation ont apporté de l’assistance aux victimes hier 3 janvier 2019. L’occasion était propice pour le gouverneur d’affirmer sa détermination à tout mettre en œuvre afin de coudre le tissus social entre les « peulhs et les dogons ». Selon certaines sources, une vingtaine de personnes aurait été interpelées et une enquête bien diligentée serait sur de bons auspices afin de situer la responsabilité.

Le président de l’association « Tabital Pulaaku » Abdoul Aziz Diallo après son appelle aux autorités de démilitariser tous les milices, serait à la tête d’une délégation à se rendre depuis hier dans la zone de Mopti. La rencontre entre cette association et le haut conseil des collectivités qui devrait se tenir aujourd’hui 4 janvier 2019 a été reporté suite à ce déplacement massif des membres « Tabital Pulaaku » en direction de la région de Mopti. Cette association depuis quelque mois avait tiré la sonnette d’alarme à propos des menaces de génocide qui planent sous dans la région de Mopti.

Le président de la République s’est rendu dans la région de Mopti ce matin. Serait-il allé pour apporter son soutien aux victimes de ces atrocités ? En tout cas, ce qu’on peut dire avec certitude, c’est que cette insécurité devient de plus en plus inquiétante dans la région de Mopti.

Bissidi Simpara

Bamako le 04 Janvier 2019

©AFRIBONE

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2019 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés