Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Presse
Balkissa, ‘‘les démons de minuit’’ : ‘‘Venez voir un film qui parle de vous !’’ dixit la réalisatrice

Balkissa, ‘‘les démons de minuit’’ : ‘‘Venez voir un film qui parle de vous !’’ dixit la réalisatrice

Quelques mots de la scénariste et réalisatrice de BALKISSA avant la sortie du film en avant-première le 29 mars 2019 à 21h30 au cinéma Babemba.

- Pouvez-vous vous présenter à nos lecteurs ?

Aida Mady Diallo : Je suis Aida Mady Diallo. Je travaille à Afribone Mali depuis sa création en 1999 et suis actuellement responsable du pôle audiovisuel de la boite et réalisatrice.

- Quelle a été votre inspiration en écrivant le scénario de Balkissa, les démons de minuit ?

AMD : Depuis nos premières expériences en matière cinématographique c’est à dire des petites séries de 6 mn Karim et Doussou en passant par Bamako la ville aux trois caïmans, nos thèmes sont généralement sur la société, la femme surtout. Comme on le dit « Mieux vaut parler de ce qu’on connait ». Je pense qu’il est juste que des femmes puissent donner leur point de vue sur la problématique des femmes, donc la cellule familiale, le quotidien.

- Pourquoi " les démons de minuit" ?

AMD : " Les démons de minuit" est peut être une expression que la jeunesse d’aujourd’hui ne connait pas. Vous savez sans doute que la vie de l’Homme est divisée en grandes étapes. « Midi », en référence au milieu de la vie et "minuit", à celui d’un âge plus avancé, disons au-delà de la soixantaine. A cette période de l’existence, les hommes regrettent souvent leur jeunesse et ont parfois tendance à faire de mauvais choix. Ce qui est malheureusement le cas de Dramane, dans le film BALKISSA.

- Pensez-vous que votre film a ses chances sur la toile malienne ?

AMD : Le thème de BALKISSA concerne tous les Maliens et partant, j’espère que le film trouvera son public. Tous les intervenants sur ce film, acteurs comme techniciens, se sont donnés à fond et cela, je pense que les Maliens apprécieront car avant tout, c’est pour eux que nous travaillons.

- Votre dernier mot à l’endroit des maliens pour les motiver à voir le film.

AMD : Je les invite tous à venir soutenir les femmes cinéastes et le monde de la culture. Venez voir un film qui parle de vous !

Fanta Mariko
Bamako, le 15 Mars 2019
©AFRIBONE

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2019 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés