Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Presse
Bama Modèle, ou la mode urbaine qui s’invite dans vos penderies

Bama Modèle, ou la mode urbaine qui s’invite dans vos penderies

Allier tissus et coupes urbaines, tel est le défi que Mariam Diawara ,s’est lancée pour créer sa marque de vêtements « Bama Modèle ».Cette jeune diplômée d’une licence en journalisme et communication obtenue à l’UCAO-UUBa ( Université Catholique de l’Afrique de l’Ouest- Unité Universitaire à Bamako) a pour passion la transformation des tissus en prêt à porter. Nous sommes allées à la rencontre de cette jeune entrepreneure en herbe pour mieux découvrir sa marque.


Pourquoi avoir créé Bama Modèle ?

Tout est parti d’un simple constat. Nous disposons d’un grand nombre de boutiques de prêt à porter à Bamako et l’habillement n’est pas un casse tête pour la jeunesse. Cependant là , où nous mettons le bémol, c’est que la majorité de ces mêmes boutiques, proposent les mêmes types de coupes et même souvent les mêmes marques. Du coup, il est très difficile de créer sa singularité lors des fêtes ou autre événement auxquels on pourrait être invité.C’est de là que m’est venue l’idée de créer Bama Modèle afin de répondre à un besoin crucial de se démarquer. J’ai l’habitude de résumer d’ailleurs la marque par 3 S : Simplicité, Sobriété et Singularité.

Quelle sorte de tissus utilisez-vous pour votre marque ?

Contrairement à la majorité des stylistes maliens, je mise mon style sur la transformation des tissus industriels que sur les tissus pagnes. Mes tissus proviennent de Dakar (Sénégal) et il m’arrive même de m’en ravitailler dans la boutique Euro Décor sise à Hamdallaye Aci. Je réalise les design et ensuite je les soumets à ma tante qui est couturière et c’est elle qui confectionne les modèles pour moi. Je m’efforce de concevoir des modèles uniques afin de satisfaire ma clientèle composée essentiellement de jeunes hommes et femmes dont la tranche d’âge est comprise entre 15 et 35 ans.

Combien coûte un Bama Modèle ?

Les prix varient selon les modèles. A priori il faudrait prévoir entre 5000 FCFA à 20 000FCFA pour acquérir un tee-shirt ou une robe Bama Modèle. Je reçois souvent des commandes spéciales, et vous vous doutez bien que cela a un prix spécifique aussi...(rires)

D’où provient Bama Modèle ?

Lorsque j’ai décidé de me lancer dans l’entrepreneuriat via la mode, il me fallait d’abord trouver un nom pour ma marque. J’ai demandé des conseils à ma mère qui était un véritable soutien et qui m’ encourage beaucoup. Nous avons beaucoup gambergé et c’est finalement un ami qui m’a suggérée le nom Bama Modèle. Il a estimé que cette combinaison de Bamako + Modèle (ie les modèles made in Bamako, la capitale) pourrait inciter les maliens à aimer la marque.

Qu’est ce qui vous passionne dans ce métier ?

Ce que j’aime le plus dans ce métier, c’est l’esprit de créativité que je développe pour les modèles proposés à mes clients. Je travaille ardemment pour que ma marque soit reconnue automatiquement sur le marché.J’aime bien que la touche personnelle de Bama Modèle se fasse sentir quand une personne la porte.Et ses expériences me feront une place dans la société, et participer au développement de mon pays.

Comment arrivez-vous à concilier étude & passion ?

C’est pas facile d’étudier et d’entreprendre, mais j’ai crée un planning pour cela. En dehors des heures d’études je fais des recherches sur la mode, histoire de réfléchir sur les futurs modèles que je vais créer et j’en profite aussi pour alimenter mes pages des réseaux sociaux .

Entrepreneuriat au féminin. Qu’en pensez-vous surtout au Mali ?

Aujourd’hui, il est en pleine expansion car beaucoup de maliennes entreprennent dans divers domaines comme la transformation des produits locaux ( fruits , karité, céréales...) et seulement avec leurs moyens de bord.

Avez vous une égérie pour Bama Modèle ?
Pas pour l’instant. Ce n’est pas par faute d’avoir essayé. Mais l’un des grands obstacles que rencontrent les entrepreneurs c’est le manque de soutien. Avant que votre projet ne prenne une certaine ampleur, personne ne souhaite vous accompagner pour son développement. J’ai sollicité beaucoup de personne aussi bien dans le domaine du show biz que celui du blog pour devenir l’égérie de Bama Modèle mais à défaut d’une refus catégorique c’est le manque de réactivité qui a été ma réponse. Du coup j’ai décidé de compter que sur moi même et mes connaissances.

Vos conseils pour un entrepreneur en herbe comme vous ?

Il faut que vous ayez forcement la passion de ce que vous voulez entreprendre. Sans cette ferveur, votre entreprise risque de ne pas aller bien loin. L’entrepreneuriat est un domaine qui n’est pas facile et qui comporte beaucoup de risques. Beaucoup d’entre nous sont tentés bien des fois de tout arrêter mais lorsqu’on a des rêves et que l’on souhaite se faire une réputation dans son secteur d’activité, on décuple nos efforts et on s’accroche à ces rêves là . Je conseille à tout entrepreneur d’adopter le slogan « Never give up » (rires)

Un mot de fin pour vos lecteurs ?

J’invite tous les jeunes maliens à entreprendre afin qu’ils puissent faire des créations, des innovations dans tous les secteurs professionnels en vue d’assurer le développement du Mali. J’invite également le gouvernement malien à mieux aider les femmes ainsi que les jeunes dans leur entreprise parce qu’ils participent au développement du pays à travers leurs créativités et leur savoir faire. Ce qui contribuera considérablement l’essor économique et accroître sa visibilité sur le plan régional et même international.


Liens :
Instagram : https://www.instagram.com/bamamodele/
Facebook : https://www.facebook.com/Bama-Mod%C...

Boly Keïta
Bamako, le 21 Août 2019
©AFRIBONE

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2019 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés