Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Sur le fil de l’actu...
Bientôt la mise en place d’un réseau de spécialistes de la drépanocytose

Des médecins ont récemment été formés au diplôme universitaire de la drépanocytose à Bamako. Ce sont 4 promotions de médecins du Mali et de la sous région qui ont bénéficié de cette formation. C’est une nouvelle annoncée lors du colloque international sur la drépanocytose qui s’est ouvert le mercredi 28 Novembre à l’hôtel de l’amitié de Bamako.

Cet événement n’est pas anodin. Puisqu’il intervient à un moment où les autorités maliennes ont pris des mesures pour la gratuité de la prise en charge de certaines pathologies. Mais aussi pour amoindrir le coût de certains traitements. En effet, le premier objectif de cette manifestation est de faire le point de ces activités de la formation à l’endroit des médecins mais également échanger sur les cas et l’organisation des soins au Mali et dans la sous-région.

A ce jour, il n’existe aucune association des médecins spécialistes de la maladie de la drépanocytose dans notre pays. C’est pourquoi les médecins ont prévu de constituer avec un certains nombre de spécialistes, un réseau national pouvant prendre le relais pour l’information, la sensibilisation, la coordination des activités des agents sanitaires de ce domaine. Pour que tous puissent s’exprimer d’une seule voix.

Au Mali, en hommage au thème international pour la commémoration de cette maladie le 19 juin, les autorités maliennes ont pris des mesures pour la gratuité de la prise en charge de certaines pathologies. Ces efforts vont de pairs avec les efforts mondiaux dont la commémoration de cette année avait pour thème : « la prise en charge de la drépanocytose, le guide, une approche de proximité ». A l’issue de cette journée un guide pour faciliter la prise en charge de la maladie a été élaboré par les spécialistes de six pays d’Afrique. Cet ouvrage aidera les agents de santé de ces différents pays, dans la prise en charge de la maladie. Ainsi la création de ce réseau de professionnels de cette maladie vont dans la droite lignée consensuelle de ce un document élaboré par Burkina Faso, du Niger, du Sénégal, du Madagascar, de la Mauritanie et du Mali, en juin dernier.

Au Mali, la drépanocytose affecte 5000 à 6000 naissances par an, soit près de 12% de la population. Sa prise en charge est assurée par le centre de recherche et de lutte contre la drépanocytose (CRLD) auprès du Centre hospitalier universitaire du Point G. Au moins 1 500 malades sont annuellement pris en charge dans ce CHU. Selon l’association malienne de lutte contre la drépanocytose, sur 100 malades 50 pour cent meurent avant l’âge de 5 ans.

Aissata Keita

Bamako, le 29 Novembre

©AFRIBONE

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2018 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés