Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Autres Actus
Billet : Le temps des banalités !

Ko émission RÉUSSITE de CANAL à enregistrer (journaliste et autres reçus à Koulouba). Le Président peut bel et bien communiquer, y compris sur les médias internationaux mais en temps de crise grave, faire des banalités des événements, à la limite, ça révulse. Montrer un Mali résilient n’est pas une mauvaise chose mais être porté et fasciné par des BANALITÉS, c’est oublier le DEVOIR RÉGALIEN. Je suis de ceux qui ont longtemps insisté sur le paramètre de la crise comme contrainte au point d’être souvent accusé de complaisance vis à vis du pouvoir.

J’ai aussi souligné ici le fait qu’il a trouvé une France solidement implantée (serval), fait face à la minusma et barkhane dont lui même se plaignait de la forme du mandat. J’ai ici plusieurs fois écrit que tout n’est pas de sa faute, qu’il faut prendre en compte des contraintes mais IBK est souvent dissonant par rapport aux réalités, en déphasage avec les enjeux, y compris dans sa dernière sortie dans Jeune Afrique quand il critiquait Soumi au moment où lui-même lance un dialogue national. J’ai une fois écrit ici qu’on l’oublie mais que Gamou est entré à Kidal 3 fois et y est sorti, l’armée malienne pareil une fois, que quelque chose se joue et que le Mali et son Etat sont loin d’être couchés, qu’une résistance, même timide, se joue depuis ces années, d’où les retards dans l’application de l’accord d’Alger, signé en position de faiblesse et non encore appliqué. Mais le Président doit s’élever, se hisser à hauteur d’enjeux.

Les conseillers d’IBK ne peuvent pas lui dire que la MEILLEURE COMMUNICATION actuellement qui lui sied, ce n’est point de nous parler de taux de croissance ni de la réussite des élections mais plutôt des BASES TERRORISTES DÉTRUITES, des POPULATIONS EN DÉTRESSE SECOURUES par les FAMA ?

La Communication cosmétique ne marche pas en temps de crise grave. Nous voulons entendre que tel village encerclé (en ces temps des téléphones portables partout) a alerté et que les FAMA sont venues mettre hors d’état de nuire les terroristes et autres bandits criminels.

Sinon, l’autre meilleur COUP DE COM, si le président et son équipe veulent, c’est d’annoncer que l’ARMEE MALIENNE est désormais à KIDAL.

Tiéblé Dramé à qui on jette des fleurs d’ailleurs (je trouve avec complaisance, je n’ai pourtant rien contre lui et respecte son parcours) ferait mieux d’en faire un enjeu DIPLOMATIQUE avec le président (négocier avec la France et autre CMA) afin que l’Etat soit réellement à Kidal.

L’autre coup de COM serait de réussir à voir le mandat de la minusma (le président même s’en plaignait dans Jeune Afrique).

Voilà trois PROPOSITIONS CONCRÈTES, s’ils veulent autant l’action utile et la communication efficace.

Babemba Touramakansi
L’Aube du 11 Juillet 2019

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2019 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés