A LIRE !
Dossiers
Conseil des Ministres
L'Essor
AFP
Le Journal Afrique
***
Top 5 de la semaine : les articles les plus lus
Heurts entre manifestants et forces de l’ordre à Niono
Lutte contre la corruption : Le rappel de Mohamed Ag ASSORY au procureur du pôle économique
Mot de la semaine : Arrestation
On se plaint de l’état de nos routes, et le directeur national des routes bitume sa rue !
Tiébilé Dramé face aux diplomates Africains à Bamako : « Le report du Comité de suivi de l’accord prévu à Kidal n’est pas synonyme de l’implosion de l’accord »
 
Ciné
Night Club
Salles de concert

Retrouvez l'essentiel de l'actualité de l'Afrique de l'Ouest avec notre partenaire Jeune Afrique et Afrik.

 


 
 

Bilan : 2 morts dont 1 policier et 1 civil, plus de 20 blessés/Le commissariat incendié, le commissaire tué

Selon des habitants de la ville, tout est parti d’un contrôle de police au cours duquel un policier avait donné un coup de pied à un citoyen...

Lire

22-09-2019

Heurts entre manifestants et forces de l’ordre à Niono

 

Le calvaire des cheminots continue : En plus de l’arrêt du train, les travailleurs sont à 8 mois sans salaire

 
Le Républicain | Inter Bamako | Tjikan | Sport | 22 Septembre | Le Reporter | L'Indicateur du Renouveau | Le Carrefour | La Mutation | Le Débat |
 
Sur le fil de l'actualité...
Lutte contre la malnutrition, les ONG sollicitent un budget consistant
Arrestation de Bakary Togola : Ses partisans se mobilisent pour sa libération
Participation au Dialogue National Inclusif : Le FSD ne dit pas non, mais ne dit pas oui aussi
Situation du pays
Entretien avec M. Yaya Sangaré, ministre de la communication, porte-parole du gouvernement...
Lutte contre la corruption : Le rappel de Mohamed Ag ASSORY au procureur du pôle économique
Livraison de quittances : Fin des magouilles sur les routes maliennes ?
CÔTE D’IVOIRE
Appel dans le procès Gbagbo, un coup de tonnerre dans la vie politique ivoirienne ?

Lundi 16 septembre, Fatou Bensouda, procureure de la Cour pénale internationale (CPI), a fait appel de l’acquittement prononcé en janvier en faveur de l’ancien Président ivoirien Laurent Gbagbo et de Charles Blé Goudé. Cette décision, en plus de relancer la procédure, pourrait avoir un impact significatif sur la politique ivoirienne. Analyse. La procureure de la CPI Fatou Bensouda aura attendu les ultimes minutes du délai qui lui était imparti pour notifier sa décision de faire appel contre l’acquittement, le 15 janvier 2019, de Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé. Elle estime que « l’appel démontrera que la chambre de première instance de la CPI a commis des erreurs de droit et de procédure qui ont abouti à l’acquittement de M. Gbagbo et de M. Blé Goudé pour tous les chefs d’accusation. » Comme prévu, Bensouda demande à la Chambre d’appel de revenir sur l’acquittement du président Gbagbo & Blé Goudé et de faire inscrire une déclaration de nullité. ​Avec cette décision qui, de l’avis de certains observateurs, était « prévisible », tout le procès –qui a débuté le 28 janvier 2016– pourrait être relancé. La procureure a désormais jusqu’au 16 octobre (30 jours) pour motiver sa décision d’appel dans un mémoire, dont pourront prendre connaissance les avocats des accusés. Ces derniers disposeront alors de deux mois pour déposer leurs contre-arguments...putniknews

AIGLE AZUR
Air France jette l’éponge pour la reprise de la compagnie aérienne

Nouveau coup de théâtre dans la reprise d’ Aigle Azur, placé en liquidation judiciaire depuis lundi. Alors que le tribunal de commerce d’Évry (Essonne) avait demandé aux candidats à la reprise d’améliorer leur offre jusqu’à mercredi minuit, Air France, associé au groupe Dubreuil, a finalement déposé les armes. Dans un courrier commun, les deux entreprises ont fait savoir qu’elles n’étaient pas parvenues à trouver une solution globale. En pôle position dans ce dossier, Air France et le groupe Dubreuil auraient été échaudés, selon La Tribune, par l’ampleur du passif social et par la complexité du dossier qui impose de reprendre le personnel avec les contrats de travail. Or, s’ils étaient prêts à reprendre le personnel d’Aigle Azur, Air France et le Groupe Dubreuil refusaient de reprendre des contrats jugés peu compétitifs, en particulier ceux des pilotes. Deux ex-Air France de retour dans la course ? En revanche, les deux anciens du groupe Air France, Lionel Guérin et Philippe Micouleau qui n’avaient pas déposé d’offre lundi dernier, seraient revenus dans la partie. L’offre des deux hommes, qui avait été soutenue au départ par Jean-Baptiste Djebbari le nouveau secrétaire d’Etat aux Transports, porte sur la « totalité du fonds de commerce » et passerait par une « holding de reprise dont les actionnaires seront Lionel Guérin et Philippe Micouleau à hauteur de 30 % et une société de droit espagnol, DFO oil product ».LeParisien

RDC
Neutralisation d’un chef milicien : Affaire définitivement réglée

Le porte-parole de l’institution militaire a en effet annoncé que, dans la nuit du 17 au 18 septembre 2019, une unité spéciale a « localisé et neutralisé de manière définitive » Sylvestre Mudacumura et quelques-uns de ses lieutenants. Ce nom ne vous dit certainement pas grand-chose. Il s’agissait pourtant du principal chef militaire des miliciens hutus des Forces démocratiques de libération du Rwanda (FDLR) qui sévissent depuis de nombreuses années dans la région du Nord-Kivu, aux confins du Rwanda, notamment dans le parc des Virunga où lui et ses hommes vivaient essentiellement de trafics de bois et de braconnage. Autant dire qu’ils se payaient sur la bête, au propre comme au figuré. L’homme faisait même, depuis 2013, l’objet de poursuites de la CPI pour de présumés crimes contre l’humanité. Mais jusque-là, ce gibier de potence avait réussi à échapper aux limiers chargés de le pister. Aujourd’hui la chasse est terminée. Et « de manière définitive », pour reprendre l’expression du général Léon Richard Kasongo, comme si le terme « neutralisé » n’était pas suffisamment clair dans le langage militaire.Mais voilà qu’à peine le chef milicien a été éliminé qu’une polémique naît : les Forces armées de RDC ont-elles effectivement mené l’opération de bout en bout comme des grands ainsi que l’affirme le porte-parole de la Grande Muette...ObservateurPaalga

TUNISIE
Résultats du premier tour de la présidentielle : Quand Nabil met le peuple et la justice en conflit

Deux outsiders, en l’occurrence le juriste ultraconservateur Kais Saeid et l’homme d’affaires Nabil Karoui, emprisonné pour blanchissement d’argent, se sont adjugés les premières loges de la course, en se tenant dans un mouchoir de poche, avec respectivement 18,4% et 15,5% des suffrages exprimés. Avant que les concurrents ne remettent les pieds dans les starting-blocks pour la grande finale, quels sont les constats majeurs que l’on peut faire de ce premier round du scrutin ? La plus grande satisfaction que l’on peut avoir, même si le délai des recours en contentieux électoral n’est pas encore prescrit, est que les résultats, aussi bouleversants qu’ils soient pour la scène politique tunisienne, sont dans l’ensemble acceptés. Il y a lieu de se féliciter du rôle que les organes de presse ont pu jouer. Cela rompt avec la pratique des fréquentes contestations électorales dont le continent a fini par faire sa marque déposée, avec bien souvent son corollaire de violences. Et c’est en cela qu’il faut non seulement saluer la qualité de l’organisation qui a permis que les urnes respectent, et à temps, la volonté des Tunisiens, mais aussi le fair-play des tenants actuels du pouvoir qui ont su faire mentir la devise bien connue des tripatouilleurs des résultats électoraux en Afrique, selon laquelle « on n’organise pas des élections pour les perdre ».LePays

 

Zoom sur Hammadoun Dicko (1924-1964) : Le destin brisé d’un homme politique aux dents longues
Homme politique malien né en 1924 à Diona, Hammadoun Dicko sera lâchement assassiné à Kidal sous le régime de Modibo Keita. Fils d'un chef de village, il étudie à l'école de Douentza puis à Mopti et au lycée Terrassons de Fougères à Bamako, Hammadoun Dicko poursuit ensuite à l'Ecole normale William Ponty de Dakar. En 1947, Monsieur Dicko est nommé instituteur où il exerce d'abord à Bafoulabé (...)
 

Bon à savoir : 07 astuces pour réagir face aux ragots ou commérages
Les critiques, les rumeurs et les ragots sont des éléments fréquents du quotidien de tout être humain. Certainement qu'à de nombreuses reprises, quelqu'un est venu vous rapporter une rumeur sur une connaissance commune. Mais combien de fois avez-vous raconté quelque chose sur une autre personne à l'un de vos amis ou de vos proches ? Mais, ce qui différencie ces comportements, c'est (...)
 

© 1999-2019 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés