Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Sur le fil de l’actu...
CAN U-20 Niger 2019 : Les Aiglons du Mali gardent toujours leur chance

Les matches de la deuxième journée de la phase finale de la Coupe d’Afrique des Nations des moins de 20 ans se sont joués, mardi pour le groupe A, et mercredi pour le groupe B. Si les choses semblent se dégager peu à peu dans le groupe B, elles se compliquent énormément dans le groupe A. Mais, la bonne nouvelle de la soirée d’hier a été la victoire des Aiglons du Mali face aux Etalons Juniors du Faso. Ce qui permet de relancer totalement la sélection malienne dans la course pour la qualification aux demi-finales de cette 21ème édition de la CAN U-20.

La deuxième journée dans le groupe B a mis aux prises d’une part, les deux mal classés, le Mali et le Burkina Faso qui se sont tous inclinés lors de leur première sortie par le score identique de 2 buts à 0 face aux deux co-leaders du groupe, le Sénégal et le Ghana. Donc Maliens et Burkinabé se battaient pour rattraper leur retard tandis que les jeunes sénégalais et ghanéens luttaient pour la suprématie du groupe B. A la première heure, l’opposition Mali-Burkina Faso a été très rude. Aucune équipe ne voulait la défaite qui était synonyme d’élimination avant même la troisième et dernière journée de la phase des poules. Dans cette rencontre, ce sont les jeunes burkinabés qui ont réussi à obtenir la première occasion de but. Mais, le portier malien sauvera ses coéquipiers par une détente. Cette situation a fait sonner la révolte chez les Aiglons du Mali. C’est ainsi qu’ils vont prendre le jeu à leur compte non seulement en dominant la rencontre, mais aussi en multipliant les occasions de but sans aucune réussite.

C’est sur le score nul et vierge que l’arbitre central a renvoyé les deux équipes dans les vestiaires. Mais ce qui est à noter est que pendant cette première période, les nôtres ont montré un bon visage. Puisque l’engagement, la rage de vaincre étaient sentis sur les jambes de nos jeunes joueurs. Malheureusement, la chance ne les a pas souris avant la fin de la mi-temps. Du coup, au regard du jeu produit par les Aiglons durant cette première période, nous pouvons dire qu’ils ont confondu vitesse et précipitation. L’illustration parfaite est qu’à la 45ème minute de jeu, deux attaquants maliens ont raté, coup sur coup, l’ouverture du score.

A la reprise de la seconde période, le début de la rencontre était à l’image de la première période. Ce sont les nôtres qui ont continué à pousser leurs adversaires. C’est pourquoi, leurs efforts seront récompensés peu après la reprise, à la 52ème minute. C’est Mamadou Traoré qui est passé par là. Cette ouverture du score a été obtenue suite à une belle frappe du jeune Traoré aux abords de la surface de réparation du Faso et le portier burkinabé n’a fait que constater le dégât en prenant la balle au fond de son filet. Cette pression a été maintenue de la part des nôtres jusqu’au coup de sifflet final. D’ailleurs, 5 minutes après l’unique but de la partie, un autre jeune attaquant malien, El Bilal a manqué le second but malien à la 57ème minute de jeu.

Finalement, ce sont les Aiglons qui ont réussi à se relancer dans la course dans le groupe B en s’imposant par le score de 1 but à 0 face aux Etalons du Faso. La seconde heure a été celle du match des titans dans le groupe B. Il a opposé les deux co-leaders du groupe, le Sénégal et le Ghana. Après deux journées de compétitions, on constate énormément de difficultés à trouver un leader ou un dernier dans le groupe A. Aucune sélection n’est éliminée, ni qualifiée avant la troisième et dernière journée de la phase des poules. Malgré tout, c’est le Nigeria qui reste en tête de la poule A avec 04 points, après qu’il ait été tenu en échec lors de sa deuxième sortie par l’Afrique du Sud par le score de 1 but partout. Le second match qui a opposé le Niger, pays hôte de la compétition, au Burundi n’a donné ni vainqueur, ni vaincu. Ils se sont séparés sur le score de 03 buts partout. Cette situation permet aux spectateurs de voir le suspens maintenu jusqu’à la dernière journée de la phase des poules. Chaque équipe détient encore sa chance de se qualifier pour les demi-finales de cette CAN des moins de 20 ans.

En attendant, c’est le Niger qui se classe deuxième de la poule A avec le même nombre des points (02) que l’Afrique du Sud. A la troisième journée, les jeunes nigériens se frotteront aux leaders du groupe, le Nigeria alors que l’Afrique du Sud croisera le Burundi qui se trouve en bas du tableau sans dire son dernier mot. Ce qui explique que ça chauffe vraiment dans ce groupe A.

A.K

Le Matinal du 08 Février 2019

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2019 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés