Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Dossier
COP24 : Les travaux s’ouvrent ce lundi en Pologne

Notre pays est représenté par une forte délégation à cette grande rencontre mondiale de lutte contre les changements climatiques

Le Mali, à l’instar des autres pays du monde, prend part à la 24ème Conférence des parties sur le climat (COP24), prévue du 03 au 14 décembre 2018 à Katowice en Pologne. En prélude à l’ouverture de cette rencontre mondiale sur le climat, la Commission nationale avec à sa tête le chef de cabinet du ministère de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement durable, Mme Gologo Aminata Diarra, a rencontré le vendredi 30 novembre dernier, les journalistes pour faire le point des préparatifs, les acquis de la COP23, le rôle de leadership du Mali dans l’action climatique, de participation du Mali à la COP24, et les résultats attendus. C’était dans la salle de conférence du ministère des Maliens de l’extérieur et de l’Intégration africaine qui s’est tenue cette rencontre.

La lutte contre les effets négatifs des changements climatiques s’est imposée à nous comme une priorité nationale et une base dans le choix des politiques de développement socio-économique, a introduit la conférencière. Selon elle, le continent africain est très vulnérable aux effets néfastes des changements climatiques et le Mali, enclavé dans la région du Sahel en Afrique de l’Ouest, au cœur du Désert et du Sahara, est l’un des plus menacés. Mme Gologo Aminata Diarra a rappelé que face ces menaces, le Mali a créé un Fonds climat multipartenaire (FCM) ouvert à tous les bailleurs de fonds et s’est engagé dans le processus d’accréditation de l’ANICT, comme entité Nationale du Fonds Vert climat.

Parlant des acquis de la COP23, elle a noté entre autres, la signature d’un mémorandum d’entente entre le ministère de l’Environnement, de la Terre et de la Mer de la République d’Italie et le ministère de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement durable de la République du Mali portant sur l’exécution du projet d’installation de 2GW de photovoltaïque au Mali.

La conférencière a également souligné le rôle du Mali dans l’action climatique. Selon
elle, la lutte contre les effets négatifs des changements climatiques s’est imposée à nous comme une priorité nationale et une base dans le choix des politiques de développement socio-économique. Bien qu’étant un puits de carbone, notre pays est conscient de la nécessité d’intégrer les différents efforts menés dans le cadre de son développement dans une dynamique globale de lutte contre les changements climatiques, a-t-elle ajouté.

S’agissant de la COP24, la conférencière a précisé que lors de la préparation, le ministère de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement durable a initié certains actions au plan national et international et a répondu également à des sollicitations en vue de mieux marquer sa présence dans les conférences des Parties sur les changements climatiques.

Les résultats attendus, selon la conférencière, sont, entre autres : la dynamique d’une plus grande participation de tous les acteurs concernés, Administration, parlementaires, Société civile, secteur privé, PTF, dans la mise en œuvre de la politique de changement climatique au Mali estinstaurée ; la communication des activités de la COP24 au bénéfice de la population malienne est assurée ; le leadership et les capacités du Mali dans la mise en œuvre des actions climatiques sont maintenus et renforcés.

L’ouverture officielle de la COP24 est prévue ce lundi 3 décembre à Katowice en Polog
ne. Notre pays est représenté par une forte délégation.

AMT
L’Indicateur du 22 Septembre 2018

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2018 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés