Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Autres Actus
Ces évènements de l’année 2019 du MENC

Entendez par MENC : Ministère de l’économie numérique et de la communication. Le Ministre de l’économie numérique et de la communication, M. Arouna Modibo Touré, est ambitieux. Pour le Mali, il voit grand. Son ambition avec le concours de ses partenaires nationaux et internationaux, c’est de faire du Mali “ La silicon valley de l’Afrique de l’Ouest ”.

Un projet invraisemblable pour certains, ambitieux pour d’autres. Ce qui est quand même une évidence, c’est que le secteur numérique malien innove et compte rattraper son retard vis-à-vis des autres nations du monde qui semblent lui damner le pion de la révolution numérique. A l’instar de ses autres voisins lointains ou les plus proches, le Mali souhaite prendre le train de la révolution numérique, en marche depuis bien des lustres. Mais comme, on le dit, “mieux vaut tard que jamais”. Et le Mali est prêt à se munir de ressources (financières et humaines) bien à point, en vue de se garantir sa place de “ Silicon Valley d’Afrique de l’Ouest”.

Inventaire de quelques évènements de l’année 2019, autour du numérique

Lancement de MaliStartup : Un concours pour dénicher la meilleure startup malienne
A la clé de ce concours qui débutera le 17 janvier 2019, une visite à la Silicon Valley. Le ministère de l’économie et de la communication a lancé ce concours dénommé Malistartup qui prendra l’allure d’un Bootcamp numérique, pour primer les meilleurs projets de startups répondant à une problématique locale. Ils gagneront une immersion dans le non moins parc technologique, de la “Silicon valley”. Pour un voyage de promotion d’affaires auprès des leaders mondiaux et à la recherche de partenaires financiers ; avec l’aide de l’agence américaine readwriteLabs . L’objectif de MaliStartup est “d’explorer, repérer et évaluer les capacités et le potentiel des jeunes pousses maliennes dans le secteur numérique, en leur donnant l’opportunité de libérer leur génie et convaincre les investisseurs de valoriser leur savoir-faire”.

Ouverture du projet : TUBANISO AGRIBUSINESS & INNOVATION CENTER ( TAIC)
Ce dernier sera un nouvel hub économique d’innovation pour les entrepreneurs dans le domaine de l’agro-industrie. Le TAIC est doté d’un espace idéal pour l’agriculture avec toute la technologie de pointe qu’il faut. Quelques 100 Hectares ont été accordés au projet, à 10 km de Bamako (Ancien camp des Corps de la Paix américains). C’est un espace composé de terres arables, des centaines d’installations avec : 1000 bureaux équipés, des dortoirs, des salles de formation et de conférence, des entrepôts mais également des espaces de loisirs. Avec la plus grande concentration de chercheurs agricoles internationaux en Afrique de l’Ouest, le Mali ne peut que se réjouir d’une telle opportunité s’inspirant d’un modèle économique plus que rentable. Le Mali s’apprête ainsi à devenir un sanctuaire sous régional d’un des secteurs les plus porteurs d’Afrique, l’agrobusiness. Et c’est toute une génération qui s’apprête à s’armer de savoirs, d’opportunités business et d’espaces favorables pour créer un environnement plus adéquat à l’innovation. Pour faire de la zone du Sahel, malgré toutes les problématiques socioéconomiques dont elle est victime, un lieu propice à sa génération animée d’une fougue entrepreneuriale qui ne dit pas son nom.

Le sommet Afrique-Excelle : un programme d’accélération d’une durée de 6 mois visant à soutenir les 20 startups les plus prometteuses du secteur du numérique en Afrique francophone

C’est en Mars 2019, que notre pays abritera ce sommet de la banque mondiale appelé “Afrique Excelle”. C’est un accélérateur à forte potentialité pour les pays d’Afrique francophone et qui concerne toute entreprise issue du digital, numérique ou des nouvelles technologies dans 20 pays d’Afrique subsaharienne . Les partenaires de la banque mondiale ( initiatrice du projet) sont : le Tubaniso Agribusiness and Innovation Center, avec l’aide financière de l’Agence italienne de coopération pour le développement, et mis en œuvre par VC4A, Suguba et SahelInnov. L’objectif est de servir de cadre de réseautage pour les start-ups à forte croissance avec des mentors et des investisseurs au Sahel et en Afrique francophone. Le ministre de l’économie numérique et de la communication, Arouna Modibo Touré, se dit d’ailleurs “heureux et fier” de cette opportunité offerte aux entrepreneurs des TIC au Mali. Afrique Excelle est en effet l’édition francophone de l’accélérateur XL Africa mis en œuvre par la Banque mondiale en 2017. Celui-ci a permis à 19 entreprises sur 20 de sécuriser leurs investissements.

Le lancement programme “10000 codeurs Mali”
Il fut lancé, le 03 janvier 2019. Il s’agit d’une formation des jeunes à l’utilisation du numérique ; en partenariat avec "Bamako incubateur" avec la Faculté des Sciences et Techniques (FST) du MALI, l’Institut des Sciences Appliquées (ISA) du MALI, et le Conseil National du Patronat du MALI (CNP). L’initiative émane du Ministère de l’économie numérique du MALI, Arouna Modibo Touré et constitue un projet faramineux qui a pour finalité l’autonomisation des jeunes du Mali par les métiers du numérique en général, du code en particulier. Le programme contiendra des modules sur : les métiers du « design », du graphisme, du Développement d’applications, de l’Intelligence artificielle, du Big data, de la maîtrise des réseaux sociaux, de l’Internet des Objets.

C’est dans le cadre du plan MALI NUMÉRIQUE 2020 que les efforts du MENC s’inscrit. C’est en effet une ritournelle que les officiels de ce ministère nous répète souvent, mais qui semble désormais se tailler la part du lion dans les projets du gouvernement malien à l’horizon 2020.

Aïssata Keïta

Bamako le 09 Janvier 2019

©AFRIBONE

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2019 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés