Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Dossier
Circulation alternée : une mesure saluée par bon nombres d’usagers de la route.

La circulation routière de la ville de Bamako a connu depuis ce lundi 19 août 2019 un changement. Certaines voies sont devenues des sens uniques de 7 heures à 9 heures du matin et de 16heures à 19 heures. Cette mesure a été saluée par bon nombre d’usagers de la route. « Avec cette circulation alternée j’arriverai à l’heure au service sans risque d’être confronter aux péripéties des embouteillages » dixit Moussa Diarra agent comptable de son état.

Dans un arrêté N°2019-028/M/DB du 8 aout 2019, la mairie du district de Bamako en collaboration avec le ministère des infrastructures et de l’équipement ont adopté une circulation alternée (faire de certaines voies un sens unique pour une période donnée). Il s’agit des tronçons allant du monument « éléphant » à Lafiabougou au monument « hippopotame » (sis à oulofobougou) ; l’intersection route du 3ème pont à Sotuba au carrefour du grand hôtel à Médina courra ; le carrefour AMADINE à Badalabougou au pont de martyrs ; le carrefour du jardin « les Mariés » à Badalabougou à la pharmacie du 2ème pont à Badalabougou ; le carrefour du marché de Torokorobougou à l’échangeur du Quartier Mali. Ces voies seront des sens unique de 7 heures du matin à 9 heures et de 16 heures à 19heures. L’objectif de cette circulation alternée est de rendre fluide la circulation aux heures de pointes.

Plus de 160 policiers sont mobilisés pour la circonstance en vue de l’application de cette mesure. Des panneaux de signalisation y sont utilisés pour la circonstance. Selon Moussa Diarra agent comptable de son état « cette circulation alterné rend fluide la circulation. Avant cette mesure je quittais à 6 heures du matin pour aller au service en vue d’éviter les embouteillages. Avec cette circulation alternée j’arriverai à l’heure au service sans risque d’être confronter aux péripéties des embouteillages. » Même son de cloche chez Aïssétou Camara secrétaire de son état a affirmé qu’elle faisait plus d’une heure d’horloge pour quitter son domicile sis à Boulkassoumbougou pour se rendre au ministère des transports à Daressalam. Avec cette circulation alternée j’ai parcouru ce trajet moins qu’une heure. J’ai utilisé moins de carburant qu’avant les autres jours, car les embouteillages me fait perdre plus de carburants a laissé attendre Aïssatou Camara.

Si cette circulation alternée est bénéfique pour les travailleurs de l’administration, elle l’est aussi pour les transporteurs en commun. Issa Coulibaly chauffeur de SOTRAMA « je suis très content de cette décision de la part des autorités. Durant le mois de carême cette mise en sens unique de ces routes me permettait de faire plus de recettes. J’utilisais moins de carburant et je faisais plus d’aller et de retour dans un laps de temps. »

Pour Karamadi Kanté chef du service chargé de la fluidité dans les agglomérations au ministère des transports et de l’équipement, cette mesure a fait ces preuves durant le mois de carême. La circulation était fluide aux heures de pointes. C’est partant de ces résultats durant le mois de carême que la mairie du district en collaboration avec le ministère des transports a décidé d’utiliser cette circulation alternée. « Nous supposons qu’elle produira les mêmes avantages qu’au mois de carême. Nous allons observer cette mesure durant une année. Nous allons faire des études techniques en vue de faire des évaluations nécessaires durant cette période. » Dixit M. Karamadi Kanté. Selon ses dires ces études permettront de déterminer la durabilité de cette mesure a conclu M. Kanté.

Bissidi Simpara
Bamako, le 19 Aout 2019
©AFRIBONE

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2019 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés